Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le mai 21, 2016 dans Actualités

Attention aux choix des cosmétiques bébé

Attention au choix des cosmétiques bébés et enfants!

 

La peau constitue le plus grand organe du corps avec une superficie pouvant aller jusqu’à 2m2chez l’adulte.Il s’agit d’un organe vivant, en renouvellement constant.

La peau joue le rôle de barrière de protection contre les agressions extérieures, à la fois imperméable à l’eau et à certaines molécules grâce à son film hydrolipidique, et perméable comme une zone d’échange bien spécifique.

Cependant, chez le bébé et le jeune enfant, la barrière cutanée n’est pas totalement formée, c’est pourquoi le choix des cosmétiques bébés doit faire l’objet d’une attention particulière.

Pourquoi les bébés et les enfants sont-ils plus vulnérables ?

 

Les enfants sont plus vulnérables aux expositions à des substances chimiques car leur organisme (système immunitaire, nerveux, etc.) est immature et continue de se développer jusqu’à l’âge de 10 ans environ.

Premièrement, la peau des bébés et des jeunes enfants n’est pas encore protégée par le film hydrolipidique qui protège les cellules des facteurs extérieures.

Deuxièmement, elle est plus perméable que celle de l’adulte, car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres. Si la barrière cutanée et l’épaisseur de l’épiderme sont les mêmes que chez l’adulte, la peau n’est pas aussi bien protégée contre le soleil, la chaleur ou encore les substances chimiques.

Enfin, le risque de toxicité ou de sensibilisation allergique avec certains produits cosmétiques est d’autant plus grand que le bébé possède une surface d’échange avec l’extérieur très importante : le rapport entre la surface cutanée et la masse corporelle est beaucoup plus élevé chez le bébé que chez l’adulte.

Quels sont les risques pour la santé des bébés et des enfants ?

 

Les expositions à des substances nocives présentes dans des produits courants et dans l’environnement peuvent avoir des conséquences à long terme sur la santé. La durée et la fréquence d’exposition sont à prendre en considération.

En effet, un contact quotidien et prolongé avec certains cosmétiques utilisés pour la toilette et le soin (par exemple l’application d’une crème) favorise la pénétration dans l’organisme par la peau. Or la peau de bébé étant plus fragile et plus perméable, ce contact peut favoriser le développement d’un terrain allergique ou eczémateux, assécher la peau ou l’irriter.

De plus, certaines substances chimiques appelées « perturbateurs endocriniens » interfèrent avec le système hormonal et le déséquilibre, ce qui peut avoir des conséquences à long terme sur les organes reproducteurs mais aussi sur le comportement.

Diverses molécules, sont aujourd’hui considérées comme potentiellement toxiques (perturbateurs endocriniens, allergènes ou irritant). Ceci est avéré  par de nombreuses études scientifiques et confirmé par les autorités sanitaires européennes. Et pourtant, elle sont encore autorisées par le règlement européen*.*cf. rapport par WECF (Women in Europe for a Common Future) sur les cosmétiques pour bébés

shared on wplocker.com