Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le déc. 11, 2018 dans Conseils Santé

ballonements

ballonnements

Ballonnements : Leur origine et leur prévention

Beaucoup de personnes se plaignent d’avoir des ballonnements, soit tout de suite après le repas soit à distance. Cela occasionne une gêne parfois des douleurs liées au gonflement de l’abdomen et aux conséquences de l’élimination des gaz. Les ballonnements ont plusieurs origines, donc chacune mérite plusieurs types de conseils préventifs.

L’aérophagie. C’est la première cause de ballonnements. Elle provient du fait que l’on avale trop d’air en mangeant (le terme aérophagie signifie « manger de l’air »); soit parce qu’on mange trop vite et qu’on ne mastique pas suffisamment les aliments avant de les avaler, soit que l’on boit des gorgées trop importantes, tout en parlant en mangeant. L’air ainsi avalé va alors s’accumuler dans l’estomac, gonflant la poche à air gastrique. Et si cet air n’est pas éliminé par une éructation, il peut provoquer des compressions allant même jusqu’à déclencher des troubles cardiaques.

L’aérogastrie. L’accumulation de gaz dans l’estomac peut avoir d’autres origines que l’aérophagie. Le stress par exemple peut bloquer le transit intestinal, assécher les sécrétions des sucs digestifs et salivaires. Il y a parfois même des reflux de bile dans l’estomac ; et la bile alcaline en se mélangeant à l’acidité gastrique peut provoquer une surproduction de gaz. Cet excès de bouillonnement gastrique entraîne parfois d’abord une aérogastrie (un gonflement de l’estomac), puis des reflux vers l’œsophage.

L’aérocolie. Lorsque les ballonnements apparaissent plus tardivement dans l’intestin, on parlera plutôt d’aérocolie. Le gonflement et la distension portent alors sur l’intestin. Ils sont liés à une surproduction de gaz. Et ce type de ballonnements provoque des pesanteurs, voire même des douleurs abdominales, quelquefois insupportables lorsqu’elles touchent les angles du côlon. Les causes de ce type de ballonnements sont souvent rattachées à une dysbiose : la mauvaise flore intestinale déséquilibrée est trop acide, et c’est elle qui contribue à provoquer des fermentations produisant des gaz. En dehors de cela il peut s’agir d’une maldigestion des aliments fermentescibles (pois, pois chiche, haricots, lentilles), souvent par manque d’enzymes.

A ces diverses causes et à ces différentes formes de ballonnements correspondent différentes conduites à tenir : et divers compléments seront utiles en fonction des 3 cas décrits ci-dessus.

Lire la suite …

Pages: 1 2 3

shared on wplocker.com