Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Posted on Jul 2, 2022 in Conseils Santé

Que choisir avant l’été

Conseils utiles pour l’été

Avec les beaux jours, l’exposition au soleil devient possible. C’est un bienfait, mais il faut s’y préparer : la chaleur également peut poser problème et l’ensemble de notre organisme peut être mis à rude épreuve.  Il faut en effet prévenir les risques de déshydratation, de coup de chaleur, les problèmes circulatoires ou dermatologiques. Il vaut mieux ne pas attendre qu’apparaissent des  problèmes veineux ou lymphatiques. Il faut aussi prendre également soin des pieds.

Voici donc quelques conseils pour aider notre organisme à s’adapter rapidement à la chaleur et à l’exposition solaire. Voici aussi comment préparer la peau et le système veineux et lymphatique à faire face à un été torride. 

La peau : de plus en plus de personnes réagissent aux premiers rayons de soleil en faisant ce que l’on nomme la lucite : c’est une inflammation de l’épiderme qui n’est pas préparé au premier rayonnement solaire. Beaucoup ignorent qu’il s’agit là d’un symptôme tout simplement lié à une carence en vitamines B. Il faut donc pour l’éviter faire une cure de ces vitamines dès le début de l’été. La cure doit ensuite être continuée jusqu’au mois d’octobre ; Mais pour être efficaces, ces vitamines doivent être naturelles et non pas synthétiques. On peut prendre par exemple des vitamine B concentrées de germes de sarrasin (c’est mieux que le germe de blé pour ceux qui sont allergiques au gluten)

Si la peau a commencé à rougir malgré tout, il faut lui garantir un apport suffisant de trois autres vitamines ; normalement on les trouve dans l’alimentation de type méditerranéen. Tomates, abricots, pêches, carottes, etc. Mais en cas d’insuffisance d’apport d’aliments frais, il est possible de se supplémenter avec des compléments de vitamines A et C  associés à des capsules d’huile contenant des vitamines E.  Ces vitamines évitent l’oxydation de la peau par les UV. Elles sont propices à la protection de la mélanine, le petit pigment qui procure la couleur bronzée de la peau, qui, si elle s’oxyde, ne joue plus son rôle protecteur.

Pour avoir une belle peau l’été, il faut donc favoriser la synthèse de la mélanine ; on peut donc prendre des capsules dites « solaires » contenant les vitamines A et C. Comme pour les vitamines déjà cotées dans l’article, elles doivent être naturelles car ce sont dans ce cas des pigments. Les vitamines de synthèse n’ont pas le même effet car elles ne sont pas colorées. Il faut savoir que c’est parce que les vitamines naturelles ont des couleurs du jaune au rouge en passant par l’oranger, qu’elles captent les UV, les absorbent pour les transformer en énergie bénéfique. Mais elles sont alors rapidement détruites et si on n’en apporte pas  suffisamment dans la nourriture, la peau commence à souffrir. Il est aussi possible d’utiliser des crèmes multivitaminées contenant justement ces vitamines naturelles.

Le fait d’activer le bronzage rapidement va donc permettre de protéger la peau. Il est possible pour cela d’utiliser des un après soleil contenant par exemple de l’huile de millepertuis et de l’huile de carotte. Ces huiles sont à appliquer en topique tous les soirs, après soleil. Elles nourrissent l’épiderme, le réhydratent et favorisent sa réparation. Ces huiles guérissent aussi les brûlures légères et les coups de soleil. Par contre, elles ne doivent pas être utilisées pendant l’exposition solaire.

La circulation veineuse : dès les premières chaleurs, les veines ont tendance à se dilater ; les jambes sont lourdes et les petits vaisseaux capillaires souffrent ; et si l’on ne fait rien ils se dilatent et cela induit une capillarite – inflammation puis lésions colorées qui peuvent ensuite être indélébiles : on voit apparaître de petits vaisseaux sous l’épiderme qui sont violacés coupés et dilatés.  Pour éviter cela, on peut, les jours de chaleur, faire des cures de vitamines C2 : ce sont les vitamines qui protègent et réparent la paroi vasculaire des capillaires.

Puis dès que la chaleur est là, prendre des plantes pour tonifier les veines, il y en a de nombreuses disponibles dans la nature que l’on retrouve dans des compléments alimentaires ou dans des gels en application locale : elles vont favoriser la tonification de la circulation veineuse périphérique. C’est par exemple le marron d’inde, la vigne rouge, l’hamamélis, etc.  

Le coup de chaleur et la déshydratation

Un des problèmes majeurs lorsque la température s’élève au-delà d’un certain seuil, notamment lorsqu’on s’expose au soleil, c’est de subir un coup de chaleur puis une déshydratation. Ceci est vrai à la fois chez les personnes âgées mais aussi chez les enfants. Il faut donc pour éviter cela penser d’abord à se rafraîchir. On peut par exemple prendre une douche chaude qui paradoxalement va faire baisser la température du corps. Il est possible aussi de saler davantage les aliments, car c’est le sel qui maintient les liquides dans la circulation sanguine et lymphatique. Je conseille souvent également de prendre du plasma marin en poudre car c’est un reconstituant idéal du sérum sanguin.

L’insolation peut être aussi liée au fait d’être resté en plein soleil sans chapeau et sans lunettes de soleil anti UV.

Prendre soin des pieds durant l’été :

Voici 4 conseils qui vous permettront de garder des pieds en bonne forme pendant tout l’été.

Les pieds échauffés, les cors et les durillons : on peut utiliser un gel à base de plantes cicatrisantes comme la Joubarbe et la consoude. Ce sont des plantes qui permettent de diminuer l’échauffement des cors et des durillons. Les personnes qui font de la randonnée ont tout intérêt à régulièrement utiliser ce type de gel anti échauffement qui évite également la formation d’ampoules.

Les pieds enflés et les jambes lourdes : il faut stimuler la semelle lymphatique plantaire et le retour veineux. Pour cela le mieux c’est la marche régulière à des heures les plus fraîches de la journée, tôt le matin ou tard le soir. On peut aussi masser la voûte plantaire et les mollets avec des gels contenant par exemple du mélilot et de l’hamamélis.

La sueur et les irritations peuvent favoriser les mycoses : il est possible ainsi de talquer les pieds avec une poudre de marche qui évite les échauffements lors des longues marches.

La sècheresse et les talons crevassés : La peau des talons peut se fissurer avec des crevasses  plus ou moins profondes. Ceci est dû aux traumatismes dans les chaussures et à la sécheresse de la peau. Je conseille dans ce cas des crèmes à base de silice, d’alchemille et d’huile d’avocat car ce sont des ingrédients actifs qui favorisent la préparation des fissures des talons, tout en les réhydratant.