Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Posted on Jan 24, 2014 in Maladies

Young teenage woman with pimple

Acné féminin

Ce type d’acné est différent de celui de l’adolescent pubertaire. Les lésions sont à peu près identiques ; mais moins purulentes, plus kystiques, avec une localisation plutôt au menton et aux joues, voire aux tempes lorsqu’il y a une participation hépatique. Sa cause est essentiellement hormonale, parfois aggravée par des carences ou certains excès alimentaires.

-Le déséquilibre hormonal.

C’est le déséquilibre de deux glandes endocrines qui intervient dans l’acné : les surrénales ou les ovaires.

Dans le cas des surrénales, il s’agit d’un bloc androgénétique surrénalien, marqué par un excès de sécrétion d’androgènes. C’est ce même bloc hormonal qui peut perturber le cycle menstruel, l’ovulation, et provoquer plus tard une chute des cheveux du type alopécie androgénique, avec perte des cheveux au niveau des tempes et du vertex.

Dans le cas des ovaires, il s’agit d’une perturbation de l’ovulation avec insuffisance hormonale et excès réactionnel hypophysaire. En d’autres termes, les ovaires sont faibles et l’ovulation se fait mal. L’hypophyse a tendance parallèlement à augmenter ses sécrétions ; c’est ce qui explique le risque de kystes ovariens. Cette pathologie peut dans certains cas s’associer à de l’hirsutisme plus ou moins important (augmentation de la pilosité, avec apparition de poils sur des zones inhabituelles chez la femme comme le menton, les régions péri aréolaire des seins, la ligne ombilico-pubienne).

C’est dans ce type d’acné que l’on proposait la pilule Diane, qui vient d’être interdite, ou encore l’androcure, dont on connait les effets délétères hépatiques.

Pages: 1 2

shared on wplocker.com