Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Posted on Mar 3, 2024 in Conseils Santé

Cholestérol : soins naturels

docteur Paul Dupont, ancien chef de clinique de nutrition

Cholestérol et lipoprotéines

Il ne faut pas confondre le risque lié à un excès de cholestérol avec les anomalies des lipoprotéines qui le contiennent. Car ce n’est pas le cholestérol lui-même qui est la seule cause des maladies cardio-vasculaires, ce sont aussi les lipoprotéines LDL et Lp(a). C’est de cela dont il est question quand on parle de risque lié au cholestérol et c’est cela qu’il faut traiter.

Les lipoprotéines transportent bien du cholestérol. Mais elles renferment également des acides gras libres, des triglycérides. Il peut alors s’agir de bonnes ou mauvaises graisses. Les unes sont en effet athérogènes. Ce sont celles qui renferment des lipides saturées ou oxydées. Tandis que les autres qui contiennent des oméga-3 ou des oméga-6  sont bénéfiques à la santé.

Ainsi, les bonnes lipoprotéines sont les HDL cholestérol, les Apo A et les mauvaises sont les LDL cholestérol, les Apo B et la Lp(a). En fait, le problème vient du foie et de l’hérédité. Le foie synthétise l’ensemble des lipoprotéines. Parallèlement il évite l’oxydation des lipides et doit éliminer les mauvaises graisses, les lipides oxydés et notamment ceux des HDL. Les HDL ramènent en effet les lipides oxydés vers le foie.

Cholestérol son rôle

 Quant au cholestérol lui-même il est indispensable pour de multiples fonctions hormonales et notamment à la synthèse de la vitamine D. Mais quand il est oxydé, le cholestérol est lui-même considéré comme un oxydant qui contribue aux lésions des artères. Il est donc indispensable de contrôler l’oxydation  du cholestérol. Il est donc vrai de dire qu’il est important que de vérifier son taux global.

Cholestérol quelle prise de sang effectuer

Quels sont donc les dosages à effectuer régulièrement ?

Il faut doser les LDL car au dessus de 1,60 g/l, ils sont un facteur de risque majeur par leurs lipides oxydés. Les HDL contiennent eux du cholestérol qui sera éliminé par le foie. Ils doivent être supérieur à 0,50 g/l. Le rapport entre HDL et LDL doit donc être en faveur des HDL. On peut aussi doser les ApoA et les ApoB.  Pour simplifier on considère actuellement que les ApoA et HDL sont protecteurs et LDL, VLDL et ApoB sont les facteurs de risque. Chez des personnes qui ont des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire, il faudrait également doser la la Lp(a) (lipoprotéine A). C’est une forme anormale de cholestérol LDL. Lorsque le taux de Lp(a) est supérieur à 30 ml/dl, le risque coronarien est multiplié par 4.

Quelles sont les soins complémentaires lorsque les LDL cholestérol sont trop élevés ou les HDL trop bas

Cholestérol quel soin naturel

Lorsque les HDL sont trop bas il faut lutter contre l’oxydation des lipides. Je recommande d’associer OEMINE KRILL NKO 2 capsules tous les matins et OEMINE BIOLIN 2 capsules aux deux grands repas.

Si les LDL restent trop élevés il faudra aider le foie à réduire leur synthèse. Il est possible de prendre OEMINE COLESTROL. Il s’agit d’une association de levures de riz rouge et de pissenlit. Le pissenlit est un fondant qui draine le foie et peut favoriser l’élimination du cholestérol. Il faut dans ce cas en prendre 1 gélule aux deux grands repas.

Cholestérol et alimentation

Alimentation

Il faut privilégier les aliments favorables pour lutter contre l’oxydation du cholestérol notamment ceux qui contiennent des vitamines E végétales. L’ail est aussi recommandé pour son action protectrice cardiovasculaire; les choux, brocolis et autres crucifères  ont un effet protecteur sur le cœur lui-même. Au chapitre des fruits, les baies contenant les bioflavonoïdes sont aussi utiles. Il s’agit des mûres, des framboises, des myrtilles.. etc. Les pamplemousses ont également été vantés de même que les citrons pour aider d’une part à maigrir mais aussi pour contribuer à faire baisser le cholestérol. Les amandes enfin sont répertoriées comme protecteur dans les troubles lipidiques. On peut en manger environ une petite poignée par jour. Enfin les pommes grâce notamment à la pectine de la peau agissent favorablement  sur le cholestérol. Il faudrait manger à la saison 4 bonnes pommes bio. 

Cholestérol et les autres risques cardiovasculaires

Quels sont les facteurs de risque qui sont associés au cholestérol et quels soins naturels  

Le tabac: Il vaut mieux arrêter de fumer car le tabac oxyde les graisses, contracte les artères: deux facteurs qui sont  favorables à l’obstruction artérielle. La respiration passive de la fumée de tabac aboutissant au même risque que le tabagisme lui-même.

L’activité physique : Elle favorise l’élimination des déchets de lipides saturés. Soit en « brûlant les graisses » soit en favorisant la circulation capillaire et donc le retour veineux des mauvaises graisses vers le foie et leur élimination. Elle diminue également l’acidité du sang grâce à l’augmentation de la ventilation pulmonaire et à l’élimination du gaz carbonique du sang.

Le sucre pur. L’excès de sucre raffiné acidifie le sang et surtout diminue l’affinité de l’hémoglobine pour l’oxygène. L’hémoglobine a tendance à se glycosyler (à fixer du sucre) ce qui diminue sa capacité à rendre l’oxygène aux tissus et de le recapter aux poumons. Moins d’oxygène veut dire plus de risque de spasme vasculaire.

Les aliments gras : la charcuterie, le fromage, les abats, les viennoiseries apportent des acides gras saturés qui favorisent l’oxydation du cholestérol.

Certains médicaments élèvent le taux de mauvais cholestérol. Il s’agit des béta-bloquants, des corticoïdes, de certains diurétiques et des contraceptifs. Ils devraient donc être évités chez les personnes porteuses d’une anomalie lipidique héréditaire.

Cholestérol : Faut il réduire la dose de statine naturelle ou synthétique ?

Note : L’EFSA a obligé à réduire la quantité d’actifs de la levure de riz rouge dans les compléments alimentaires. Elle n’autorise plus qu’un tiers de la dose nécessaire de monacoline dans une gélule. Tout comme elle demande qu’on déconseille ce produit après 70 ans. On peut se poser la question de la raison de cet interdit (serait ce pour ne pas faire de la concurrence aux statines de synthèse ?)