Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Posted on May 8, 2022 in Conseils Santé

la fatigue

La fatigue

Docteur Paul Dupont, ancien chef de clinique de nutrition , Caroline Chaussade, diététicienne DE.

La fatigue est un phénomène de déconnexion au niveau du système nerveux avec le cerveau qui nous fait prendre conscience que nous devons nous économiser. Mais il y a plusieurs sortes de fatigue.

La fatigue d’origine hormonale
Deux glandes endocrines sont particulièrement exposées au stress et nous permettent de nous adapter aux conditions stressantes. Les surrénales et la thyroïde. Leur épuisement se traduit par de la fatigue. Dans le cas de la surrénale il s’agit d’une fatigue qui se majore dans la journée ; tandis que dans le cas de la thyroïde la fatigue est chronique. Elle s’accompagne de frilosité et de besoin de sommeiller.

La fatigue par carences nutritionnelles
plusieurs oligo-éléments, minéraux et vitamines sont également nécessaires pour prévenir la fatigue. Une des premières causes de fatigue est la carence en fer. Tout simplement car elle entraîne une mauvaise oxygénation du sang qui se traduit par de l’essoufflement de la fatigue à la fois physique et morale. Le magnésium intervient également, sa carence crée une fatigue plutôt nerveuse qui n’est pas simplement de l’épuisement. Au contraire, cette sorte de fatigue peut s’associer à de la nervosité contrairement à la carence en fer où on est plutôt abattu. Ceci est à rapprocher du manque de vitamine B et D qui sont des vitamines intervenant dans le métabolisme et donc dans les ressources énergétiques disponibles pour éviter leur épuisement. Enfin la fatigue peut provenir d’une carence en iode et dans ce cas elle s’associe souvent à de la frilosité.

La fatigue de convalescence

Après toutes maladies infectieuses quelles qu’elles soient, il y a une période de convalescence plus ou moins longue pendant laquelle l’organisme doit se rééquilibrer. Dans les maladies infectieuses et virales, le système lymphatique et immunitaire sont largement sollicités. Ils consomment de l’énergie. Souvent il y a de la fièvre et une déshydratation. La perte en sels minéraux et en eau en est la conséquence. La circulation capillaire et sanguine est alors déficiente. Le manque de volume circulant encrasse l’organisme qui est mal oxygéné. Il faut donc boire beaucoup, saler davantage les aliments et se supplémenter avec les sels minéraux nécessaires tels que la silice, le calcium, magnésium, mais aussi tout simplement le sodium.

La fatigue de surcharge

C’est un autre type de fatigue liée au mauvais fonctionnement du foie du pancréas. Ces deux organes sont perturbés lorsque, soit pour des raisons héréditaires, soit par des erreurs nutritionnelles, leurs fonctions ont été submergées. Lorsque le pancréas se déséquilibre, cela se traduit par des somnolences et de la fatigue secondaire à la prise de sucre. Lorsque le foie est encombré, ou parce qu’il y a manque de soufre dans l’organisme, il libère mal ses réserves énergétiques. On peut alors être fatigué physiquement. On a l’impression de manquer d’énergie. Parfois l’exercice physique, ou un simple jeune peuvent rétablir cela et la fatigue alors disparaît.

La fatigue nerveuse

Elle se traduit par de la nervosité, des troubles de concentration, de l’insomnie, ou un sommeil non réparateur, de l’hyperémotivité. Et l’ensemble entraîne une grosse fatigue. Lorsqu’elle dure un certain temps la personne n’arrive plus à trouver les solutions à ses problèmes. Elle est liée soit à un surmenage niveau du travail, soit à des conditions et à un environnement qui ne convient plus ou auxquels on n’arrive pas à s’adapter. Dans les cas extrêmes il s’agit de burn out. Terme anglais qui traduit le blocage des capacités morales et intellectuelles : pertes de mémoire, inquiétude, lassitude. On dit alors qu’on craque nerveusement. La solution consistera alors à du repos quand c’est possible de la détente, mais surtout à faire une cure de sommeil en ne se couchant pas après 23 heures du soir pour permettre au système nerveux de récupérer son énergie. Il faudrait au moins dormir 8h par nuit avec des heures de coucher et lever régulières.

La fatigue chronique

En dehors de toutes les causes évoquées ci-dessus, il y a tout simplement la fatigue normale liée aux conditions de vie. Un manque de sommeil, les week-ends d’excès festifs où on se couche tard, des nuits de veille, des enfants énergivores, des soucis d’argent ou de travail, la prise excessive d’excitants comme le café, le chocolat, le tabac ou l’alcool. Tout ceci peut conduire à une fatigue chronique très difficile à contrôler. Il faut alors agir sur chacun des points ci-dessus à commencer par réduire les excitants, se faire aider pour les enfants par des aides ménagères, reprendre en main son budget, mais surtout ne pas penser à ses problèmes avant de s’endormir et regagner confiance mentalement pour trouver les solutions adéquates aux problèmes familiaux ou professionnels. Se détendre en faisant de l’exercice physique plutôt qu’à passer ses week-ends à faire la fête et ainsi à s’épuiser davantage.

La fatigue physiologique

Cette catégorie de fatigue est « normale », les femmes ressentent parfois pendant des périodes de grandes transformations hormonales et physiques, telles que les grossesses, la ménopause, ou en fin de cycle hormonal, ou encore après une activité physique.

Un exemple de compléments alimentaires pour la fatigue en période d’examens

Quelles solutions pour lutter contre la fatigue :