Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Posted on Jan 3, 2023 in Actualités, Conseils Santé

Oméga 3 DHA végétal 

Oméga 3 DHA végétal  de micro-algue : une alternative aux huiles de poisson pour éviter les carences en oméga 3 chez les végétariens

L’acide gras oméga-3 DHA, ainsi que l’oméga-3 EPA, sont des acides gras indispensables pour le développement et le bon fonctionnement du corps humain. Notre corps peut les fabriquer à partir de leur précurseur principal apporté par l’alimentation : l’acide alpha-linolénique ou ALA. Cependant il y a un risque majeur de carence chez les végétariens, chez les personnes qui ne consomment pas suffisamment de produits issus de la mer, et chez tous ceux qui ne prennent pas assez d’huiles de table riches en oméga-3 ALA. Car les sources principales des oméga-3 DHA/EPA sont l’huile de krill, la lécithine marine et les poissons.

Il existe à présent une alternative végétale : une huile extraite d’une microalgue, et qui est particulièrement riche en oméga-3 DHA.

Car le problème vient de ce que, pour éviter la carence, il faudrait consommer de grandes quantités d’oméga-3 ALA (l’Acide Alpha-Linolénique). Cet acide gras essentiel est présent dans les huiles de colza, de cameline, de lin ou d’inca inchi ; mais en réalité il n’est pas certain que même un apport correct de ces huiles puisse assurer une bonne synthèse d’oméga-3 DHA. En effet, un rapport de l’Anses en 2011 a révélé que « le statut corporel en DHA des enfants nourris avec des préparations n’apportant que de l’acide alpha-linolénique (sang, cortex cérébral) est inférieur à celui des enfants allaités au sein ou alimentés avec des préparations spécifiquement enrichies en DHA, démontrant en conséquence des capacités de synthèse endogène de cet acide gras essentiel insuffisantes au regard des besoins »*.

En résumé, il faudrait donc assurer une source directe d’apport en DHA pour limiter ces carences. C’est pourquoi une source végétale d’oméga 3 DHA peut se révéler intéressante pour fournir un apport de DHA même aux végétariens : Or, c’est le cas d’une huile extraite d’une micro algue : l’algue Schizochytrium sp.  

Les microalgues sont des algues microscopiques à l’origine de l’évolution de la vie sur terre. Elles demeurent à jamais le point de départ de la chaîne alimentaire. Elles sont ingérées par les zooplanctons qui eux-mêmes le sont par les poissons. Elles sont exemptes des polluants malheureusement de plus en plus présent dans les huiles de poisson.

La microalgue Schizochytrium sp. Synthétise naturellement du DHA d’origine végétale. L’algue est cultivée de façon durable et locale en Aquitaine, dans le sud de la France, par un procédé de fermentation industrielle dans de grands bioréacteurs clos, stériles et hors-sol et en dehors de l’océan en Aquitaine dans le sud de la France. L’extraction de l’huile se fait sans solvant.

La production de cette huile préserve donc l’environnement et les ressources marines.

La duplication rapide de l’algue garantit en outre de pouvoir produire indéfiniment une huile de qualité riche en DHA ; ce qui confère à ce produit un impact quasi nul sur la biosphère. Il s’agit donc là d’une ressource alimentaire permettant d’obtenir de manière vertueuse cette huile d’algue Schizochytrium spparticulièrement riche en oméga-3 DHA.

Cette source alimentaire a donc un triple intérêt :

  • C’est une huile qui préserve l’environnement et la biosphère.
  • Elle est produite de manière durable en milieu contrôlé, et est  exempte de métaux lourds et de pesticides.
  • Sa production en Aquitaine est toute proche de notre laboratoire situé en Occitanie.

Rôle de l’oméga-3 DHA

L’acide gras oméga-3 DHA est nécessaire au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux. D’après l’ANSES des apports suffisants en oméga-3 sont aussi primordiaux chez la femme en âge de procréer, chez la femme enceinte, chez la femme allaitante ainsi que chez l’enfant. 

Essentiel au système nerveux

Par ailleurs, les données récentes montrent que l’oméga-3 DHA (comme l’ EPA) joue un rôle dans le fonctionnement cérébral chez le sujet adulte et au cours du vieillissement, et suggèrent un effet positif sur le maintien de la santé mentale (dépression, démence dont maladie d’Alzheimer) bien que d’autres études doivent confirmer et préciser les effets de ces acides gras.

Protecteur cardio-vasculaire

L’oméga-3 DHA est recommandé pour la protection cardio-vasculaire. Il est utile chez les personnes qui ont tendance à faire de l’hypertension artérielle, ou qui ont un excès de triglycérides. Il est indiqué également chez tous ceux qui ont des antécédents de pathologies cardiovasculaires, car il réduit la morbidité de ces maladies ainsi que la mortalité par troubles cardiovasculaires.

Protection de la rétine et de la vision

L’oméga-3 DHA est impliqué dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En effet, le déficit en ces acides gras peut augmenter le risque de DMLA*. 

Pendant la grossesse

L’oméga-3 DHA contribue à la croissance, au développement, à la maturation et à la régénérescence des cellules nerveuses. Il est indispensable au fœtus pendant la grossesse.

BESOINS en oméga-3 DHA

Les besoins quotidiens actuellement validés par les sources officielles sont de 250 mg par jour d’oméga-3 DHA chez l’adulte, et de 125 mg chez l’enfant entre 3 et 9 ans.

* d’après l’ANSES :  Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (qui contribue principalement à assurer la sécurité sanitaire humaine dans les domaines de l’environnement, du travail et de l’alimentation.) https://www.anses.fr/fr/content/les-acides-gras-om%C3%A9ga-3