Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le avril 21, 2015 dans Maladies

herpes

Les HERPES (bucal et génital)

L’Herpès ou bouton de fièvre touche sélectivement les lèvres; il est lié à un virus, l’Herpes Simplex Virus 1 (HSV 1). Ce virus touche en général le visage, alors que d’autres virus herpes comme l’Herpès Simplex Virus 2 (HSV 2) touche plutôt la région génitale d’où son nom d’herpès génital.

Le terme herpès vient du latin et signifie petite vésicule. Ainsi trouve-t-on aussi ce terme en dermatologie pour signifier des pathologies différentes comme par exemple l’herpès circiné (vésicules en cercle) lié non pas à un virus mais à une mycose. Une éruption herpétiforme est une éruption formée de vésicules. La varicelle et le zona sont aussi des éruptions herpétiformes.

Les virus qui provoquent la varicelle, le zona, l’herpès buccal ou génital sont proches les uns des autres. Certaines formes de mononucléose infectieuse sont également liées à des virus qui se rapprochent de l’herpès.

Pour ce qui concerne l’herpès simplex buccal ou génital, il est très fréquent. Mais les deux virus étant légèrement différents, ils ne contaminent pas les mêmes zones du corps. Le génital ne contamine pas la zone buccale et inversement. Par contre l’un comme l’autre peuvent toucher les muqueuses ou s’étendre à distance des zones habituelles. Par exemple il peut y avoir une herpangine, irritation des amygdales qui sont le siège d’une éruption herpétique, ou un herpes nasal ou de la joue.

Dans tous les cas les signes ont en commun de provoquer de la fatigue, parfois des courbatures et de la fièvre, d’où le nom de bouton de fièvre. Localement la primo-infection liée au premier contact avec le virus est accompagnée souvent d’une inflammation d’un ganglion dans le territoire satellite de l’éruption. Enfin l’éruption va récidiver plus ou moins fréquemment.

L’éruption classique est formée d’un bouquet de petites vésicules ou de vésicules éparpillées qui ont ensuite tendance à se percer et à se couvrir de croûte brûlante. On sent le bouton venir car il est précédé d’une gêne locale et d’une brûlure plus ou moins intense.

Le virus en cause n’est pas simplement dans les vésicules. Il contamine en fait un nerf jusqu’au ganglion nerveux et au noyau cellulaire dans lequel il laisse ses gènes. Cela lui permet de se répliquer et de ressortir à la peau et de s’y multiplier sur les zones dépendantes du nerf contaminé. Les causes des poussées sont le stress de surmenage, le manque de sommeil, l’exposition prolongée au soleil, la baisse d’immunité.

Pages: 1 2

shared on wplocker.com