Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le avril 16, 2019 dans Conseils Santé

LA THYROÏDE

La thyroïde

La thyroïde : son rôle.

La thyroïde est l’une des glandes endocrines majeures, car elle contrôle le métabolisme et nous adapte au stress sur le long terme. Alors que les glandes surrénales nous permettent de réagir immédiatement aux sollicitations stressantes, la thyroïde va nous permettre de récupérer. Ses hormones vont en effet véhiculer de l’iode, qui sert à maintenir la température du corps mais aussi de nombreuses fonctions notamment du cerveau.

La thyroïde : les causes de son dérèglement.

La thyroïde a besoin pour fonctionner d’un apport suffisant en iode. La carence de cet oligo-élément favorise l’hypothyroïdie.

Mais c’est surtout le mode de vie actuel et la pollution qui sont les causes du dérèglement de la thyroïde. La vie stressante, la tendance à avoir peur et à s’inquiéter, les chocs émotionnels peuvent rapidement dérégler la thyroïde, surtout si l’on manque d’iode.

De nombreux polluants, notamment le fluor et les métaux lourds ainsi que les phytosanitaires, peuvent entrer en contact avec la thyroïde. La glande se comporte comme une éponge, absorbant tous ces éléments nocifs, ce qui contribue à la dérégler.

La thyroïde : comment l’aider à fonctionner.

La cause principale des troubles de la thyroïde est la carence en iode. Elle concerne l’ensemble de la population mondiale et en particulier les personnes qui vivent à plus de 10 km des bords des océans. Les végétariens sont également plus touchés par cette carence. Lorsque la thyroïde manque d’iode, une hormone de l’hypophyse, la TSH, augmente, et cela peut alors favoriser l’apparition de nodules et de kystes.

La thyroïde : quel iode choisir.

L’iode est véhiculé dans les tissus par les hormones de la thyroïde. Et il est indispensable à la vie.  Même les personnes qui prennent un traitement substitutif doivent également se supplémenter en iode naturel. L’iode sert en effet à tous les tissus de l’organisme, notamment du système nerveux.

D’ailleurs quand on prend des hormones, la dose est très variable et il est rare que la thyroïde soit totalement au repos : ainsi le fait d’apporter de l’iode d’origine naturelle permet de limiter les doses d’hormones substitutives de synthèse.

Quel iode choisir ?
Il faut prendre de l’iode contenu dans des produits naturels tels que les algues, à la condition que la quantité d’iode contenu dans ces algues ne dépasse pas les valeurs quotidiennes recommandées qui sont de 150 microgramme. Seul l’iode organique que l’on trouve dans les produits naturels est utilisable par la thyroïde.

Il est déconseillé de prendre du sel alimentaire ou des aliments enrichis en iodure de potassium. Car dans toutes les études épidémiologiques publiées depuis plusieurs années, on note un lien étroit entre cet iodure non organique et l’apparition de thyroïdites.

La thyroïde : utilité des autres oligo-éléments.

D’autres oligo-éléments interviennent aussi dans la thyroïde, notamment le manganèse, le zinc et le sélénium. Le sélénium permet la transformation périphérique de la forme inactive des hormones thyroïdiennes (T4) en forme active (T3 libre). Autrement dit, il permet de libérer l’iode dans les tissus qui en ont besoin pour leur métabolisme. Le zinc limite les auto-anticorps lors de thyroïdite, contrairement au cuivre qui peut les augmenter. Le manganèse favorise l’incorporation de l’iode au sein de la thyroïde.

La thyroïde : quels sont les signes qui orientent vers une hypothyroïdie.

Lorsque la thyroïde manque d’iode et fonctionne de manière insuffisante, on observe les signes suivants : frilosité, difficulté à se concentrer, besoin de dormir, peau sèche, constipation, mauvaise adaptation au stress.

La thyroïde : exemple de compléments alimentaires utiles.

Si l’on ressent des troubles précédemment cités et que l’on a une baisse de la fonction de la thyroïde : qu’on se sent fatigué, qu’on a des difficultés à se concentrer ou que l’on est frileux (tout ceci pouvant être rattaché à une baisse de la fonction de la thyroïde) on peut faire une cure de :

oemine_iode-algueOemine Iode Algue, 2 gélules tous les matins pendant 3 mois.

AvecseleniumOemine Sélénium, 2 gélules 10 jours par mois
et
oemine_manganese-cassisOemine Manganèse Cassis, 10 jours par mois.

shared on wplocker.com