Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le janv. 24, 2014 dans Maladies

metabo

Le syndrome métabolique

Que faire ?

Comme c’est avant tout un problème d’alimentation et de sédentarité, c’est d’abord sur ces deux facteurs qu’il faut porter son attention : éviter le grignotage, les repas trop gras et sucrés en soirée, dissocier les lipides des glucides (autrement dit, pas de steak frites ou de sauces grasses avec un toast sucré et une viande grasse). Diminuer voire supprimer l’alcool et le sucre pur.

L’exercice physique est très important : surtout la marche à pieds après le repas et selon les préférences, le tai chi pour déstresser, la natation, le vélo mais toujours sans forcer.

Divers compléments peuvent se révéler utiles :

Pour réguler la glycémie : Oemine chrome pissenlit 2 gélules vers 16heures et  au coucher associé à Oemine glucolan 2 gélules après les 2 repas

orthosiphonPour l’acide urique : Orthosiphon HATM biologique PHYBIO : 2 cuillères à café dans un litre d’eau à boire dans la matinée 1 semaine sur 2 alterné avec Betula alba HATM biologique PHYBIO 3 cuillère à café dans un litre d’eau l’autre semaine.

Oemine krill NKO 2 capsules tous les matins pour d’une part réduire l’inflammation oxydative liée au syndrome métabolique et pour permettre d’autre part de relancer les HDL.

En homéopathie :

Duodenum 4CH 5 granules 10 minutes avant les repas pour favoriser la satiété et Hypothalamus 15CH pour réduire le comportement compulsif.

Pages: 1 2

shared on wplocker.com