Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le févr. 20, 2016 dans Ingrédients Naturels

Lécithine marine

Intérêt des phospholipides de la lécithine marine.

La lécithine est le terme couramment employé pour définir une combinaison de phospholipides présents chez tous les êtres vivants. Les phospholipides transportent les acides gras essentiels (oméga 3 /6 /9) sous une forme soluble. Sans lécithine il n’y aurait pas d’organisme vivant car les lipides ne pourraient pas se solubiliser dans les liquides aqueux. Toutes nos cellules ont des membranes protectrices formées de ces phospholipides. Même nos mitochondries (les poumons des cellules ont leurs membranes constituées de lécithines).

Il y a différents types de lécithine. La lécithine d’origine marine est différente de celle qui provient des végétaux car elle contient des Oméga-3, alors qu’une lécithine comme celle du soja ne contient que des Oméga-6.

Le terme lécithine marine définit donc un composé des phospholipides obtenus à partir des organismes vivants marins. Elle contient notamment la phosphatidyl-choline (qui porte aussi le nom de lécithine d’où de possible confusions). C’est une source intéressante de choline naturelle et de phosphore, nécessaires à la mise en réserve de l’énergie cellulaire (ATP). C’est aussi le précurseur du principal neuromédiateur du système nerveux autonome : l’acétylcholine. Elle apporte aussi de la phosphatidyl-sérine (céphaline).

Intérêt :

La lécithine est un émulsifiant naturel. Son nom vient du grec Lekithos : le jaune d’œuf. C’est justement parce qu’il en contient que le jaune d’œuf est utilisé pour les émulsions d’huile dans l’eau. La lécithine a en effet la particularité d’avoir une double polarité qui lui permet de mettre en contact le milieu aqueux avec le milieu huileux. Une de ses extrémités est hydrophile (qui aime l’eau) : elle peut s’unir à une molécule d’eau. L’autre est un glycérol lipophile (en affinité avec les acides gras) grâce auquel elle véhicule les acides gras oméga. C’est donc grâce à la lécithine que les molécules de lipides sont solubilisées dans notre corps, d’abord émulsionnées puis absorbées dans l’intestin, et ensuite transportées jusqu’aux tissus, la peau, le cœur, les artères, les muscles et surtout le cerveau. On parle de vectorisation et d’intégration dans les membranes cellulaires.
Dans les tissus nobles tels que le cerveau ou le cœur, même en présence de beaucoup d’eau, les lipides gardent ainsi leur pouvoir énergétique sans se désémulsionner. L’importance de la lécithine est exprimée par un chiffre : près de 30% du poids sec du cerveau et 15% des nerfs sont constitués de lécithine. C’est grâce à elle que les phospholipides et l’eau peuvent assurer la polarisation des membranes cellulaires, la transmission de l’énergie nerveuse, et le maintien de la Vie.

Les phospholipides sont le principal constituant des membranes cellulaires. Ils maintiennent la structure externe des cellules, des mitochondries, du noyau. Ils permettent les interrelations électro-biochimiques avec le milieu extérieur, les ponts entre les cellules (adhésion) et les échanges qui se font à travers les membranes. Par leur phosphore et par les acides gras, ils apportent l’énergie nécessaire au fonctionnement énergétique de la membrane cellulaire.

Le rôle de la choline de la phosphatidyl-choline (Pc-DHA) :

La choline joue un rôle important dans l’absorption des graisses et leur assimilation. Mais ce n’est que sous forme de lécithine qu’elle peut pénétrer le cerveau, où elle est transformée en acétylcholine, qui est le neuromédiateur indispensable à la transmission de l’influx nerveux. La choline favorise ainsi les fonctions cérébrales et la commande motrice nerveuse des muscles. Un déficit en acétylcholine a été retrouvé dans diverses maladies dégénératives impliquant soit les fonctions cérébrales comme la maladie d’Alzheimer, soit la fonction neuromusculaire comme celle de Parkinson. La choline servirait aussi à régénérer la gaine de myéline qui protège les nerfs.

Au niveau du foie, associée à la lécithine elle permet un meilleur métabolisme des matières grasses. Pour certains, elle limiterait donc les conséquences dégénératives des dépôts de gras hépatique en les remobilisant, d’où son intérêt par exemple après une hépatite.

Résumé :

La lécithine marine est un concentré de phospholipides d’origine marine dont le principal constituant est de la phosphatidyl-choline. L’importance de la lécithine est exprimée par un chiffre : près de 30% du poids sec du cerveau et 15% des nerfs sont constitués de lécithine. Elle augmente la capacité cérébrale, l’oxygénation et la réparation des tissus. Elle est le principal constituant des membranes cellulaires. Elle est indiquée :

  • dans diverses maladies de peau comme le psoriasis ou l’eczéma,
  • dans les troubles de mémoire et les pathologies dégénératives du cerveau comme la maladie d’Alzheimer,
  • chez le sportif comme oxygénateur et pour la restauration des réserves énergétiques,
  • Chez l’étudiant en périodes d’examen pour la mémoire et la concentration.

-SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE – VISION : OEMINE MER FORT 2 capsules au repas du soir, associé à OEMINE KRILL 1 capsule le matin.

-PROBLEMES DE PEAU : OEMINE DERM  de 2 à 4 gélules matin et soir selon le problème rencontré.

– MÉMOIRE CONCENTRATION : OEMINE MEMO : 2 gélules matin et soir

 

shared on wplocker.com