Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le août 4, 2016 dans Actualités

Magnésium et hypertension

Le Magnésium contribuerait à réduire l’hypertension.

Une méta-analyse confirme la capacité du magnésium à faire baisser la tension artérielle.

Cette analyse publiée en juillet 2016 dans la revue Hypertension (1) regroupe 34 études randomisées en double aveugle, versus placebo ; elle confirme chez les 2.028 participants que le magnésium peut à lui seul faire baisser la pression artérielle. Dans ces études, un apport moyen de 368 mg/j pendant une durée de 3 mois en moyenne réduit significativement la pression artérielle systolique de 2,00 mm Hg et la diastolique de 1,78 mm Hg. Ces réductions ont été accompagnées d’une élévation de 0,05 mmol/L du Mg sérique par rapport au placebo. Les auteurs en ont conclu que la supplémentation en Mg à la dose de 300 mg/j pendant 1 mois est suffisant pour augmenter le Mg sérique et pour réduire la pression sanguine ; et que cela a un effet inversement proportionnel avec la pression diastolique, mais pas sur la pression artérielle systolique.

Hypertension – magnésium et grossesse : une des applications de ces observations concerne la grossesse à risque d’hypertension. Des bas niveaux de calcium et de magnésium pendant la grossesse peuvent être une cause possible d’une hypertension induite par la grossesse. C’est ce que montre une étude regroupant 380 femmes enceintes (post 20 semaines de gestation) (2). Elle a consisté à mesurer le niveau de Ca et de Mg chez des femmes présentant une hypertension gravidique (120 femmes) et/ou ayant un tableau de pré-éclampsie (100 femmes)  comparativement à des femmes enceintes en bonne santé (160 femmes). Les femmes ayant des troubles hypertensifs avaient une calcémie et une magnésémie  significativement plus basses que celles du groupe témoin. La supplémentation magnésio-calcique est recommandée pendant la période prénatale par les auteurs pour contribuer à réduire les risques de troubles hypertensifs pendant la grossesse.

Le Magnésium réduirait les complications cardiaques de l’hypertension : chez l’animal hypertendu, l’administration de magnésium améliore les anomalies mécaniques observées dans les myocytes ventriculaires (cellules musculaires du ventricule du cœur). Il est probable que des changements dans l’équilibre de magnésium intracellulaire peuvent contribuer à la physiopathologie des maladies cardiaques chroniques (3).

Complément alimentaire à base d’huitre et de magnésium. gkfenpekpajnnplf

Pages: 1 2 3

shared on wplocker.com