Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le mars 20, 2017 dans Conseils Santé

pertepoids

maigrir de manière durable

Un complément alimentaire qui agit sur la satiété et aide à maigrir durablement

Des études récentes ont mis en évidence l’intérêt de certaines fibres pour faire diminuer cette hormone: ce sont des substances nommées galacto-oligosaccharides présentes dans les graines (G.O.S. – produit disponible en pharmacie sous la marque Oemine SAT). Elles ne sont pas absorbées par l’intestin.  Elles ne remplissent pas l’estomac comme c’est le cas par exemple avec le konjac. Elles vont plutôt agir directement sur la satiété en favorisant une diminution progressive de la ghréline. Ce qui est remarquable, c’est qu’elles induisent une satiété naturelle. Elles augmentent en effet la sensation de plénitude de l’estomac, et vont donc réduire la faim impérieuse qu’induisent les régimes. On a moins envie de grignoter, et surtout l’apport calorique se réduit peu à peu. Le seul inconvénient, c’est qu’elles ont une action lente qui demande de les absorber pendant au moins 3 à 4 mois. Il faut aussi prendre des doses croissantes de 1 à 4 cuillères à café ; car au début, il peut y avoir des sensations passagères de pesanteur, le temps que le corps s’y habitue. Les résultats probants apparaissent en général au bout de 2 mois à la dose de 2 cuillères à café, à prendre un quart d’heure avant les 2 grands repas avec un grand verre d’eau.

Ces G.O.S. agissent par rééducation de la faim : peu à peu le volume de remplissage qui produit la satiété va donc diminuer. Le grignotage s’atténue,et avec lui l’apport calorique. Une étude en double aveugle, portant sur les G.O.S. de Oemine SAT contre placebo, randomisée, regroupant 88 adultes en surpoids [50% d’hommes et 50% de femmes, âgés de 18 à 60 ans] a ainsi été réalisée pendant 14 jours. Les doses étaient de 2 à 4 cuillères à café (6 à 18 g / j). Les auteurs ont évalué le score de satiété, la quantité de nourriture absorbée, et les marqueurs de l’inflammation. Les résultats ont révélé une réduction de  l’appétit, une diminution de  l’apport alimentaire, et une réduction de l’inflammation chez les adultes en surpoids ; et surtout cela a favorisé la perte de poids sur un long terme, sans provoquer de rebond à l’arrêt de la prise des fibres. Suite

Pages: 1 2 3 4 5

shared on wplocker.com