Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le août 21, 2015 dans Actualités

newsletter aout 2015

3 SUJETS

1 . les compléments alimentaires naturels et les synthétiques
2 . intérêt du cynorrhodon pour les articulations sensibles
3 . l’hamamélis

Il peut arriver que certains compléments alimentaires se disant naturels soient en fait une tromperie : les vitamines et les molécules qu’ils contiennent n’ont absolument rien de naturel, mais sont bel et bien synthétiques ou issues de la pétrochimie.

Des prescripteurs qui pensent de bonne foi prescrire du naturel (nutritionnistes, homéopathes et même naturopathes) proposent alors malheureusement à leurs patients des produits de synthèse. Sans doute sont-ils trompés par des publicités mensongères, car je ne veux pas croire qu’ils ne sachent pas faire la différence entre ce qui est naturel et ce qui est synthétique.

Des produits comme les vitamines de synthèse, le dioxyde de titane, l’iodure de potassium (un produit à l’origine de thyroïdites, et que l’on trouve pourtant dans certains suppléments alimentaires donnés aux femmes enceinte !) sont certainement dangereux sur le long terme.

Pour se convaincre de la nocivité des vitamines synthétiques, je vous engage à lire quelques extraits de mon livre sur ce sujet. Et pour commencer, voici comment différencier le vrai du faux.

1 / BIEN LIRE LES ÉTIQUETTES : pour savoir reconnaître les vitamines naturelles et les synthétiques dans un complément alimentaire.

D’abord et avant tout lire la liste des ingrédients:
(car c’est ce que l’on y met)

Par exemple si dans les ingrédients il y a marqué: vitamines B1, B2, ou le nom biochimique de ces vitamines, comme thiamine, riboflavine, acide ascorbique, ascorbate de calcium, etc, cela veut dire que ce sont des vitamines synthétiques qui ont été rajoutées dans la formule. Si le rajout était fait à partir de molécules naturelles, cela doit être spécifié comme par exemple « bêta-carotène naturel » ou « tocophérol naturel ».

Il ne faut pas confondre cette liste avec la composition:
(C’est ce que cela contient)

La composition ne renseigne pas sur la nature des ingrédients. Elle signale simplement la quantité des ingrédients sans spécifier s’ils sont ou non naturels.

Enfin dans chaque produit doivent être signalés les pourcentages (%) par rapport aux AJR (Apports Journaliers Recommandés) ou AR (Apports de référence).

2 / ÉVITER LES MULTIVITAMINES CHIMIQUES ou les compléments qui contiennent des mélanges de ces vitamines et autres molécules de synthèse.

Ces mélanges n’ont aucun intérêt car :
-d’une part ces produits de synthèse entrent en compétition les uns avec les autres.
-d’autre part, ces molécules de synthèse peuvent entrer en compétition avec les vraies vitamines naturelles et provoquer des effets secondaires.

3 / LES RISQUES QUE VOUS COUREZ AVEC LES VITAMINES DE SYNTHÈSE.

Voir les extraits du livre « Les vitamines : vérité et mensonge » expliquant ces risques : lire la suite

Amélioration de la marche grâce au cynorrhodon :

Voici une nouvelle étude qui vient d’être publiée au Danemark :

Sur 100 personnes participant à l’étude, 50 ont pris la poudre de cynorrhodon et 50 un placebo pendant 12 semaines. Ceux qui prenaient la plante ont eu une amélioration de la fonction articulaire du genou et de la dynamique pendant la marche par rapport au placebo, et notamment chez les personnes ayant des limitations à la marche.

Deux compléments de la gamme Oemine (Oemine C et Oemine Cuivre-Cynorrhodon) sont utiles pour les articulations sensibles. Et notamment parce qu’ils sont à base de cynorrhodon.

Conseil : lors de la marche ou de l’exercice physique, faire parallèlement des cures de Oemine Cuivre et Oemine C : par exemple 2 gélules de chaque le matin, pendant 10 jours par mois.

Hamamélis — hamamelis virginiana,

L’hamamélis était utilisé par les Amérindiens. Les sorciers le considéraient comme une plante magique pour stopper les hémorragies.
Bas du formulaire

Indications principale : les troubles veineux, jambes lourdes, varices et hémorroïdes, les hématomes et ecchymoses, les saignements (règles abondantes), saignement des gencives.

Propriétés : c’est une plante astringente par ses tanins (elle resserre les tissus), tonique, vasoconstrictive, et capable par ce biais de limiter les saignements.

Par voie interne : 50 gouttes 3 fois par jour.

Par voie externe : dilué au 1/3 dans de l’eau en compresse contre les hématomes, ou en bains de bouches contre les saignements des gencives.

Travaux récents :

L’hydro-alcoolat (HATM) d’hamamélis est très riche en tanins et en antioxydants. Certains de ces tanins, les gallates et les hamamélitanins, possèdent un pouvoir anticancéreux. Des études récentes ont montré que l’hamamélis avait en effet la capacité de réduire la prolifération des cellules du cancer du côlon grâce à ce tanin.

Ces mêmes tanins ont une action protectrice antioxydante et un effet préventif contre le mélanome.

Ce même hydro-alcoolat possède un effet antiviral mis en évidence contre le virus de la grippe A, et le papillomavirus qui touche le col de l’utérus. L’étude réalisée a montré que l’extrait total de la plante est plus efficace que les tanins isolés, ce qui laisse penser qu’il existe dans la plante une synergie entre les diverses fractions.

L’eau d’hamamélis a également de multiples vertus, notamment pour le cuir chevelu et pour lutter contre l’érythème solaire. Dans une étude réalisée chez 40 volontaires, l’effet de l’hydrolat d’hamamélis a été aussi efficace qu’un antihistaminique pour lutter contre l’érythème solaire.

Dans une autre étude, une formule à base d’eau d’hamamélis a permis d’obtenir de très bons résultats lors de soins pour alopécie androgénique. Cette eau distillée a permis de limiter les rougeurs du cuir chevelu, la sensation de brûlures que l’on observe dans cette pathologie, notamment quand elle est traitée au minoxidil.

L’eau d’hamamélis est présente dans plusieurs cosmétiques biologiques Oemine :

Dans la Lotion Oemine CAP, associée à des plantes destinées à combattre la chute des cheveux.

Dans la Lotion Tonique Belle Oemine Rose-Aloe, associée à l’aloe vera et à l’eau de rose biologiques pour ses vertus apaisantes.

Dans la Crème Rosaderm, pour ses propriétés anti-rougeurs.

shared on wplocker.com