Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le févr. 3, 2015 dans Actualités

NEWSLETTER Janvier 2015

METEORISME et FLATULENCES.

Ce que scientifiquement l’on nomme le météorisme est une production excessive de gaz dont les causes sont multiples : -Un mauvais état buccodentaire conduisant à une mastication insuffisante. -Le fait de manger trop vite et d’avaler trop d’air en mangeant. -Le stress qui noue l’estomac perturbant ainsi le transit du bol alimentaire. -Les repas trop lourds à digérer ; car le surplus d’aliments dilate l’estomac et favorise la fermentation. -L’ingestion de certains aliments fermentescibles, et donc producteurs de gaz, comme les fromages ou les légumineuses. Ou encore les eaux gazeuses et la bière qui normalement provoquent des rots : on retient l’air par politesse, ce qui fait gonfler l’estomac, et à la longue le dilate puis provoque des reflux gastro-oesophagiens. -Le manque de boisson, car l’eau est indispensable à l’action des enzymes digestifs. -Mais la dysbiose intestinale reste en fait la cause principale. Il s’agit soit d’un excès de certaines bactéries plus ou moins pathogènes qui entrent en compétition avec les bacilles de la flore, soit d’un manque de flore suite à sa destruction par des antibiotiques. Dans les deux cas il peut y avoir production de gaz dans l’intestin grêle, ce qui est certainement la forme la plus gênante du météorisme, car les gaz y sont piégés, surtout si le tonus intestinal est insuffisant. Et cela va retentir non seulement au niveau de l’abdomen par de la dilatation mais aussi également dans la circulation lymphatique. Avec des rétentions de liquide dans les parties déclives du corps. Il y a donc deux grands types de ballonnements : Il peut s’agir d’un gonflement rapide de l’estomac, et on parle d’aérogastrie. C’est la poche à air de l’estomac qui se remplit trop vite. Comme elle est proche du cœur, elle peut, par simple compression, créer des palpitations. Dans d’autres cas, ce sont des flatulences qui durent dans les deux heures suivant le repas, avec ou sans borborygmes, et sensations de pesanteurs. Le ventre gonfle, ce qui oblige à desserrer la ceinture. Et si l’on ne fait rien, à la longue, le ventre se dilate en permanence.

Que peut-on proposer pour éviter le météorisme

Des mesures d’hygiène : Manger plus lentement en se concentrant sur ce que l’on fait, éviter de parler des soucis à table. Boire de l’eau lors des repas seulement si les aliments sont secs, mais pas avec les légumes verts ni avec les fruits qui sont déjà suffisamment hydratés. Boire entre les repas soit des infusions digestives, soit des eaux faiblement minéralisées. Faire un peu de marche à pieds après les repas pour favoriser la digestion et augmenter le péristaltisme qui sert à évacuer les gaz. Eviter les eaux gazeuses si l’on a tendance à l’aérogastrie. Comme compléments, On va agir sur le tonus intestinal et la dysbiose avec les 3 compléments suivants (Faire pour cela une cure de 10 jours de chaque dans l’ordre suivant) : OEMINE COLI à base de cannelle et myrtilles : 2 gélules aux 2 repas, 10 jours par mois, pour diminuer la flore acide qui provoque des fermentations et diminuer les gaz qu’elle induit, tout en assainissant les intestins. Puis : OEMINE TONIC à base de kola et anis : 2 gélules aux 2 repas les 10 jours suivants, pour renforcer le tonus intestinal. Puis enfin : OEMINE PROB, 2 gélules en dehors des repas matin et soir, les 10 jours suivants, pour refaire une flore grâce aux ferments. Passés les premiers mois, il est possible selon les besoins de faire des cures périodiques de 8 jours en observant alors les résultats. Et parallèlement on agira sur les symptômes grâce à la phytothérapie. On peut ainso associer à cela les 3 plantes suivantes utiles pour éviter les ballonnements (Ces plantes sont à prendre sous forme d’hydro-alcoolatures HATM, et peuvent ainsi être facilement absorbées dans un verre d’eau avec une action rapide, pendant ou juste à la fin du repas) : Levisticum officinalis HATM : Cette plante est un excellent digestif pour les personnes qui ont des difficultés à digérer les féculents et les céréales. Elle active les enzymes et les sécrétions biliaires et pancréatiques. 50 gouttes dans un verre d’eau tiède lors des 2 repas, par périodes de 15 jours, notamment pour mieux digérer les amylacés et éviter les gonflements et flatulences de fermentation. Laurus Nobilis HATM : C’est une plante digestive vraiment spécifique des ballonnements et également un régulateur de la flore intestinale, car il lutte contre la dysbiose (déséquilibre du microbiote intestinale). 50 gouttes dans un verre d’eau tiède lors des 2 repas, par périodes de 8 jours, notamment si l’on a des gonflements à distance des repas. Leonurus cardiaca HATM : C’est une plante digestive contre le gonflement de l’estomac et les troubles neurovégétatifs. Cette plante nommée aussi agripaume ou cardiaque évite les palpitations liées à la pression qu’exerce la poche à air de l’estomac sur le cœur, notamment quand on a l’estomac dilaté : 50 gouttes dans un verre d’eau tiède lors des 2 repas, par périodes de 8 jours en période de Stress.   Si l’on ne veut pas prendre d’alcoolatures, il est possible aussi d’utiliser un complément qui agira directement sur la fonction enzymatique : OEMINE DIGEST. Il s’agit d’une association d’anis et d’orge germé qui est destinée à renforcer l’apport en amylase. Avec du calcium marin alcalinisant qui favorise la digestion des amidons au niveau du duodénum.

Oemine prob :

Pages: 1 2 3

shared on wplocker.com