Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le juin 4, 2019 dans Conseils Santé

Protection solaire

Protection solaire

Protection solaire   :  Le soleil provoque-t-il vraiment le cancer ?

Depuis plusieurs années on assiste à des campagnes de dénigrement de l’exposition solaire. Pour lutter contre le mélanome, on recommande en effet aux gens, soit de ne plus aller au soleil, soit d’utiliser des écrans solaires.

A-t-on raison d’accuser ainsi le soleil de provoquer le cancer de la peau ? Les écrans solaires assurent-ils une protection solaire suffisante ?

Les études les plus récentes ont confirmé le lien qu’il existe effectivement entre les ultraviolets et une forme de cancer bénin de la peau : le carcinome épithélioma cellulaire, encore dénommé baso cellulaire. Ce cancer est bénin car il ne dépasse pas le plan basal de l’épiderme et ne donne pas de métastase. Cette tumeur bien que cancéreuse peut donc être considérée comme bénigne car guérissable, à condition  bien entendu de l’enlever par chirurgie. Il est en relation avec un gène et donc il est en quelque sorte de nature héréditaire.  Mais si ces études ont montré que les personnes qui vont régulièrement au soleil ont plus tendance à développer un baso cellulaire, elles ont aussi montré que l’exposition régulière et modérée au soleil diminue les risques de développer un autre cancer dans l’organisme ; cela étant certainement lié à une bonne synthèse de la vitamine D.

Pour ce qui concerne le mélanome, tout dépend du phototype et des doses d’exposition solaire. Il est certain qu’une personne au phototype clair, et qui s’expose au soleil toute la journée, court des risques évidents. Mais le soleil n’est certainement pas la seule cause de mélanome : la baisse de l’immunité, certaines pathologies virales, et la pollution peuvent également être incriminées dans la genèse du mélanome.

Que dire des écrans solaires : si l’on voulait respecter les conditions d’expérimentations et être véritablement protégé contre les ultraviolets nocifs, il faudrait utiliser au moins un pot de 50 g par application pour couvrir toute la surface cutanée. Ce n’est pas ce que les gens réalisent en pratique. Et c’est certainement pour cette raison que l’on assiste à une recrudescence des cancers de la peau, même et qui plus est chez les personnes qui se couvrent d’écran solaire : elles s’exposent inconsidérément en se croyant protégées, alors qu’elles ne le sont pas. Par ailleurs, on peut suspecter certaines substances contenues dans les filtres chimiques de promouvoir le cancer. Et même un écran solaire bio, s’ils contiennent des nanoparticules, n’est pas forcément inoffensif. On tolère un effet tout ce qui est en dessus de 200 nano pour dire qu’il n’y a pas de nanoparticules dans la crème, ce qui n’est pas forcément exact. Enfin, l’abus d’écran solaire provoque également une chute de la synthèse de la vitamine D, notamment lorsque les gens utilisent les écrans dès le matin : cela entraîne une baisse de l’immunité qui peut également favoriser un cancer.

Lire la suite :  Protection solaire  et  effets bénéfiques des bains de soleil ou héliothérapie

Pages: 1 2 3 4

shared on wplocker.com