Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le janv. 3, 2016 dans Ingrédients Naturels

Psyllium blond

Diverses publications font état d’autres effets bénéfiques du psyllium

Réduction de la glycémie postprandiale et mauvais cholestérol

La consommation de fibres gélifiantes comme celles des graines de Psyllium révèle un certain nombre d’avantages pour la santé ; le psyllium réduit en effet à la fois les taux de cholestérol sérique et la glycémie postprandiale. Une publication dans l’American Journal of Clinical Nutrition a fait la synthèse de 35 études randomisées réalisées depuis dix ans de par le monde. Elle a ainsi révélé l’intérêt du psyllium chez les personnes diabétiques comparativement aux non diabétiques. Elle a démontré que les fibres de psyllium améliorent le contrôle de la glycémie, et cela proportionnellement à la perte du contrôle glycémique : en effet, si chez les non diabétiques elles ne modifient pas la glycémie, en revanche elles l’améliorent chez les diabétiques de type 2, faisant baisser la flèche postprandiale, et sur le long terme l’hémoglobine glyquée de près de 1%.

Une étude récente a aussi confirmé l’intérêt du psyllium chez les enfants et adolescents ayant un excès héréditaire du mauvais cholestérol (LDL-cholestérol). Comparativement au placebo, le psyllium permet au bout de 8 semaines une réduction significative de 7% du cholestérol total, et de 10 % du LDL. Les auteurs ont déduit que le psyllium était un complément utile pour le traitement des enfants et des adolescents hypercholestérolémiques.

Comme antiacide dans les infections à Helicobacter

Lors de l’infection de l’estomac par Helicobacter pylori, le germe se sert de sa capacité à enflammer la paroi gastrique pour proliférer ; et cela augmente l’acidité gastrique. Une partie des soins consiste donc à lutter par des antiacides qui peuvent à la longue provoquer des effets secondaires. Une publication récente fait état de l’intérêt du Psyllium, et de son activité anti-inflammatoire qui réduit justement les sécrétions acides de l’estomac infecté.

Incontinence rectale.

Dans une étude récemment publiée, les auteurs ont ainsi testé la prise de psyllium, comparativement en double aveugle à l’utilisation d’un antidiarrhéique, le lopéramide (imodium), chez des personnes ayant au moins un épisode d’incontinence par semaine. Ils ont montré que la supplémentation en fibres de psyllium est aussi efficace pour réduire les épisodes d’incontinence fécale ; alors que le lopéramide a été associé à des effets indésirables, comme notamment de la constipation.
 Voir descriptif Oemine LAX : Psyllium blond

shared on wplocker.com