Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le mars 12, 2014 dans Maladies

heuschnupfen

Rhinite allergique de printemps

Presque un quart de la population souffre de rhinite allergique liée notamment aux pollens. Elle  associe éternuements en salves, picotement et écoulement nasal. Cela commence en général par une conjonctivite allergique avec larmoiements et irritation des conjonctives oculaires. Il s’agit d’un mécanisme de défense de l’organisme qui essaie de bloquer les allergènes, dès leur premier contact avec les muqueuses et avant même leur entrée dans les voies respiratoires. L’inflammation et l’écoulement dépasse le seuil de tolérance quand le taux d’histamine et d’immunoglobulines (IgE) est dépassé. Celui-ci augmente progressivement d’une crise à l’autre. On parle de sensibilisation. Parmi les pollens en cause, celui du noisetier est le plus précoce. Sinon ce peuvent être ceux de graminées, de certains arbres (platanes, cyprès, bouleau, troènes) ou des céréales. Ils vont donc survenir à des dates variables. Lorsqu’on connaît le pollen contre lequel on réagit on peut donc commencer un soin naturel dans la période connue de pollinisation.

Pages: 1 2 3 4 5

shared on wplocker.com