Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le janv. 10, 2015 dans Actualités

Soufre et diabète

Deux études expérimentales chez l’animal vont dans ce sens puisqu’elles montrent par exemple que le radis noir, non seulement fait baisser la glycémie, mais également la charge en glucose post prandiale. Et cela sans augmenter l’insuline. On sait que c’est l’insuline qui fait grossir et que c’est son excès dans les premiers temps de survenue du diabète qui entraine non seulement la somnolence post prandiale mais également la prise de poids. Ces études  ont mis en évidence l’action antidiabétique de l’extrait concentré de radis noir. Chez des animaux présentant un diabète induit par la streptozotocine .  Le radis noir permet d’abaisser le niveau de glucose sanguin de près d’un tiers et il diminue de 16 % la charge glycémique après le repas ; ce qui montre l’intérêt de cet ingrédient pour son bon potentiel hypoglycémique couplé avec une efficacité antidiabétique. Une autre étude qui confirme les mêmes résultats a suivi les concentrations sériques de glucose, d’insuline, d’hémoglobine glyquée, et des lipides (cholestérol et triglycérides) ainsi que les concentrations hépatiques de lipides (des lipides totaux, cholestérol total, et de triglycérides). L’effet du radis noir est intéressant, car il diminue les niveaux de glucose dans le sang, sans augmenter la sécrétion d’insuline et il réduit également l’hémoglobine glyquée. Par conséquent, il a un bon potentiel en tant qu’ingrédient fonctionnel à l’effet hypoglycémiant. Oemine soufre est un complément à base d’ingrédients végétaux fonctionnels : le radis noir, le cresson et le raifort. Outre l’action détoxifiante, ce complément pourrait permettre d’améliorer l’équilibre glycémique notamment dans le diabète de surcharge de type 2. Oemine soufre 2 gélules 3 fois par jour peut être associé à oemine glucolan 2 gélules aux 2 grands repas.

shared on wplocker.com