Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le févr. 20, 2015 dans Maladies

urti

Urticaire

L’urticaire se caractérise par l’apparition de plaques rouges rosées sur la peau, légèrement surélevées, associées en général à des démangeaisons. Cette maladie doit son nom aux orties puisqu’elle reproduit le phénomène urticant que l’on ressent lorsqu’on se frotte aux feuilles de cette plante. Ce phénomène est lié, comme pour l’organisme, à l’histamine. De fait, la poussée d’urticaire est secondaire à la libération d’histamine dans la peau par une variété de globules blancs : les mastocytes – ces cellules qui jouent notamment un rôle dans l’immunité, la lutte contre les germes et les parasites.
Ce qui est caractéristique de l’urticaire, c’est que les crises ne durent pas plus de quelques minutes ou au maximum quelques heures, et qu’elles sont limitées. Un signe caractéristique souvent associé est le dermographisme : si l’on gratte une zone de peau elle produit une réaction urticarienne sur le trajet que l’on a traumatisé.
L’urticaire peut survenir ponctuellement et ne plus réapparaître. C’est généralement le cas, lorsqu’elle est secondaire à une allergie alimentaire d’un aliment absorbé rarement, comme par exemple un fruit de mer. Ainsi on considère qu’une personne sur 5 a eu ou aura un jour de l’urticaire.
Dans d’autres cas elle devient chronique, avec des crises quotidiennes, ou bien encore elle est récidivante, notamment à chaque fois que l’on réintroduit l’aliment ou le médicament auquel l’on est allergique. Il faut donc tout faire pour trouver sa cause, car le phénomène peut aller croissant. Enfin elle peut s’associer à des douleurs intestinales quand elle s’accompagne, au niveau digestif, d’un phénomène analogue à celui de la peau.

Pages: 1 2 3 4

shared on wplocker.com