Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le juin 25, 2018 dans Actualités

Vitamines de synthèse

Vitamines de synthèse

Vitamines de synthèse
Pourquoi il faut éviter les molécules synthétiques dans les compléments alimentaires
Louis Pasteur avait observé en nourrissant des levures avec de l’acide racémique obtenu par synthèse, que celles-ci n’en consommaient qu’une partie. Il en déduisit la présence de deux formes particulières de molécules. Selon qu’elles déviaient la lumière polarisée à droite ou à gauche, ces formes moléculaires sont aujourd’hui nommées dextrogyres et lévogyres. Le mélange des deux formes fut nommé racémique (du nom de leur acide).
La chimie organique dite synthétique obtient en général des racémiques : terme générique employé désormais pour définir le mélange en diverses proportions des formes lévogyres des dextrogyres. La chimie de synthèse produit donc les deux formes ensemble. Ainsi, les médicaments et les vitamines de synthèse contiennent la plupart du temps ce mélange racémique. Et quand nous l’ingérons (de force) il se passe pour l’organisme ce qui se passe avec les levures de Pasteur :notre corps n’accepte qu’une des deux formes, en général la forme lévogyre. Ainsi par exemple seuls les protéines et les glucides lévogyres sont favorables à l’organisme. La vitamine C sous forme lévogyre est assimilable. Mais personne ne sait vraiment l’action de la forme dextrogyre de cette vitamine C de synthèse.
Les chercheurs ne se sont pas préoccupés de cela car, il y a peu de temps encore,ils pensaient que la forme dextrogyre n’avait pas d’action dans l’organisme. En fait cette forme se comporte comme un poison. Non seulement elle prend la place de la forme naturelle active, mais elle peut avoir l’effet inverse. Ceci expliquerait pourquoi tout ce qui est synthétique peut avoir une partd’une action bénéfique, mais également une part d’effet destructeur. Et selon la proportion de la forme dextrogyre ou lévogyre, des effets indésirables parfois graves.
Les différences entre les molécules obtenues par la chimie organique et leurs analogues naturels contenus dans les végétaux ou dans les aliments ne s’arrêtent pas là. Les molécules ont en fait au moins quatre configurations spatiales différentes, selon la rotation horaire ou anti-horaire de leurs atomes. D’où vient que les molécules respectent cette configuration spatiale ? Ceci reste une énigme pour la science !

lire la suite  : quelques preuves scientifiques 

shared on wplocker.com