Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le avril 2, 2023 dans Actualités, Ingrédients Naturels

cynorrhodon

Les bienfaits du cynorrhodon

Ce fruit de l’églantier a de tres nombreuses vertus : Historiquement, on le trouve mentionné dans de très nombreux traités de médecine ancienne. Il était employé comme tonique et astringent. Pour cela on préparait un électuaire en faisant macérer la pulpe du cynorrhodon dans du vin. Ce breuvage servait à calmer les maux de ventre, à faciliter les urines et à tonifier l’organisme. On le donnait également en décoction pour calmer la diarrhée des enfants. Avicenne et de nombreux auteurs anciens en recommandaient l’emploi dans la phtisie (tuberculose et autres maladies pulmonaires inflammatoires). De par sa richesse en vitamine C, le cynorrhodon est également traditionnellement utilisé pour prévenir la grippe et les infections virales.

De nos jours on utilise l’extrait sec qui correspond à une infusion aqueuse doublée d’une macération hydroalcoolique. Cet extrait est sous forme de poudre mise en gélules. On peut également le trouver sous forme de teinture mère : Il entre par exemple dans l’élixir Oemine Énergy.

Le cynorrhodon est donc surtout connu pour sa richesse en vitamine C. La vitamine C dans le cynorrhodon est alcaline. Elle n’est pas acidifiée, et on sait depuis une étude publiée dans la célèbre revue « Nature » que la baie de cynorrhodon contient également des substances qui empêchent l’oxydation de la vitamine C[1]. C’est pour cela que le cynorrhodon constitue un excellent remède d’apport de vitamine C active. Et bien que la quantité de cette vitamine C y soit en fait peu importante, elle y est beaucoup plus active. Cette forme de vitamine C est certainement bien plus efficace que toutes les vitamines C synthétiques souvent trop fortement dosées – qu’il s’agisse de l’acide ascorbique obtenu par fermentation, ou même de l’acide enrobé dans des microparticules lipidiques et que l’on nomme vitamine C liposomale, et qui n’a rien de naturel.

Dans le cynorrhodon, il y a d’autres substances qui ont un effet cumulatif augmentant les bienfaits de la vitamine C qu’il contient. Aujourd’hui, de très nombreuses études mettent en évidence ses effets dans de nombreuses maladies telles que le diabète, le syndrome métabolique, les maladies de peau, les troubles digestifs hépatiques et rénaux[2].

Environ 129 composés chimiques ont été isolés et identifiés dans le fruit du cynorrhodon. Parmi les composés actifs majeurs il y a les flavonoïdes, les tanins, l’anthocyanine, les composés phénoliques, les acides organiques. Des études scientifiques ont suggéré un large éventail d’activités pharmacologiques notamment antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-obésité, anticancéreuses, hépatoprotectrices, néphroprotectrices, cardioprotectrices, anti-vieillissement, anti-H. pylori, neuroprotectrices et antinociceptives. Certaines des indications, telles que les actions néphroprotectrices et gastroprotectrices, ont été confirmées par des études pharmacologiques précliniques[3].

cynorrhodon

Action antioxydante par ses nombreuses vitamines.

Un des intérêts majeur de l’extrait sec de pulpe de cynorrhodon comme complément alimentaire, c’est sa teneur en antioxydants. Les résultats d’études ont en effet révélé qu’il contient une teneur élevée en polyphénols, en caroténoïdes et en de nombreux autres produits antioxydants parmi lesquels la procyanidine B1 eyt B2, l’acide chlorogénique, l’épicatéchine, l’acide gallique, l’acide salicylique et la catéchine. Le complexe caroténoïde comprend du β-carotène, du lycopène, de la zéaxanthine, de l’α-cryptoxanthine, de la β-cryptoxanthine, ainsi que de la rubixanthine, etc[4].

Protection des globules rouges

Afin de connaître les composés du cynorrhodon qui ont le plus d’activité antioxydante, une recherche a été menée sur l’action  protectrice de différents extraits secs de ce fruit sur des globules rouges. La poudre lyophilisée d’églantier a ainsi révélé la présence d’autres composants actifs que la vitamine C. L’élimination de l’acide ascorbique de cet extrait a permis en effet de s’apercevoir que l’action antioxydante était pour plus de la moitié en relation avec les autres vitamines du cynorrhodon[5].

Action anti-inflammatoire et anti-arthrosique :

Diverses études ont montré que la prise quotidienne d’extrait de cynorrhodon soulage l’arthrose. Il entraîne une réduction de l’inflammation qui souvent s’associe aux poussées d’arthrose avec une baisse de la CRP (protéine C-réactive)[6]. Il agit également directement en protégeant les cellules du cartilage (chondrocytes)[7].

Action anti-rhumatismale :

Le cynorrhodon n’est pas aussi efficace sur les arthrites et notamment la polyarthrite rhumatoïde que dans l’arthrose. On peut cependant le conseiller également dans ces pathologies car il en limite légèrement l’inflammation[8]

Action sur le métabolisme : prévention du diabète et de l’obésité.

Le surpoids et l’obésité sont des troubles chroniques de plus en plus répandus. Il s’agit d’une accumulation excessive de graisse. Ce qui est un des facteurs de risque majeurs pour plusieurs maladies chroniques, notamment le diabète de type 2, les maladies coronariennes, l’hypertension artérielle et la stéatose hépatique (foie gras). Des changements dans le mode de vie, tels que l’augmentation de l’activité physique et une alimentation saine, sont indispensables pour traiter l’obésité.

Or, il a été démontré que la consommation de cynorrhodon, réduit la masse grasse corporelle et prévient la prise de poids.

Une étude réalisée chez l’animal a permis de mettre en évidence l’intérêt de la poudre de cynorrhodon administrée à des souris nourries avec une diète riche en acides gras. Le cynorrhodon a stoppé l’augmentation du poids corporel et de la masse grasse. Le test de tolérance au glucose s’est amélioré avec une élévation réduite de la glycémie et de l’insuline par rapport aux souris témoins. L’accumulation de lipides hépatiques a aussi été diminuée chez les souris nourries par le cynorrhodon. Enfin, l’apport de cynorrhodon a abaissé le cholestérol plasmatique total ainsi que le rapport LDL / HDL par un mécanisme n’impliquant pas l’HMG-CoA réductase (l’enzyme sur lequel agissent des statines). Le cynorrhodon exercerait donc un effet préventif du diabète et du syndrome métabolique par une action bénéfique sur le foie[9].

Chez les personnes obèses qui ont une tendance au diabète, la prise quotidienne de poudre d’églantier peut ainsi réduire de manière significative le risque cardiovasculaire, en abaissant la pression artérielle et les niveaux de LDL cholestérol[10]. Mais également en favorisant la thermorégulation et en augmentant la consommation des lipides contenus dans les tissus graisseux lors de l’exercice physique[11].

Une autre étude chez l’animal a confirmé le fait que l’extrait de cynorrhodon a même une action préventive du diabète chez les sujets à risque. Cette étude a en effet été réalisée chez des animaux qui avaient déjà un état près-diabétique les rendant sensibles au risque de développer rapidement le diabète. Le cynorrhodon pourrait éviter le pré-diabète. Il s’agit d’un état qui associe intolérance au sucre, avec somnolence et malaises lors de la prise de sucre pur[12]

Utile chez la femme ayant des règles trop abondantes

De nombreuses femmes souffrent d’hyperménorrhée avec des règles trop abondantes. Bien que ce trouble puisse avoir de nombreuses causes notamment hormonales, il semble que la prise régulière de cynorrhodon associé à une supplémentation en cuivre réduise les saignements. Ceci est dû à l’effet astringent cumulatif du nébulisat de cynorrhodon et du cuivre.

Inés Mármol  1 Cristina Sánchez-de-Diego  2 Nerea Jiménez-Moreno  3 Carmen Ancín-Azpilicueta  4 María Jesús Rodríguez-Yoldi  5  Therapeutic Applications of Rose Hips from Different Rosa Species Int J Mol Sci . 2017 May 25;18(6):1137.

Zahra Ayati  1 Mohammad S Amiri  2 Mahin Ramezani  3 Elahe Delshad  4 Amirhossein Sahebkar  5   6   7 Seyed A Emami  1   8  Phytochemistry, Traditional Uses and Pharmacological Profile of Rose Hip: A Review Curr Pharm Des . 2018;24(35):4101-4124.

Aliona Ghendov-Mosanu  1 Elena Cristea  1 Antoanela Patras  2 Rodica Sturza  1 Marius Niculaua  3  Rose Hips, a Valuable Source of Antioxidants to Improve Gingerbread Characteristics Molecules . 2020 Dec 1;25(23):5659.

Andersson U, Henriksson E, Ström K, Alenfall J, Göransson O, Holm C. Rose hip exerts anti-diabetic effects via a mechanism involving downregulation of the hepatic lipogenic program. Am J PhysiolEndocrinolMetab.2010 Oct 19.

Widén C, Ekholm A, Coleman MD, Renvert S, Rumpunen K. Erythrocyte antioxidant protection of rosehips (Rosa spp.). Oxid Med Cell Longev. 2012;2012:621579.

Andersson U, Berger K, Högberg A, Landin-Olsson M, Holm C. Effects of rosehip intake on risk markers of type 2 diabetes and cardiovascular disease: a randomized, double-blind, cross-over investigation in obese persons. Eur J ClinNutr. 2012 May;66(5):585-90.

Si Jing Chen  1 Chiwa Aikawa  1 Risa Yoshida  1 Tomoaki Kawaguchi  2 Toshiro Matsui  1  Anti-prediabetic effect of rose hip (Rosa canina) extract in spontaneously diabetic Torii rats J Sci Food Agric . 2017 Sep;97(12):3923-3928.

Michele Cavalera  1 Ulrika Axling  1 Karin Berger  1 Cecilia Holm  1  Rose hip supplementation increases energy expenditure and induces browning of white adipose tissue Nutr Metab (Lond) . 2016 Dec 6;13:91.

K Winther  1 E ReinA Kharazmi The anti-inflammatory properties of rose-hip Inflammopharmacology . 1999;7(1):63-8.

S N Willich  1 K RossnagelS RollA WagnerO MuneJ ErlendsonA KharazmiH SörensenK Winther Rose hip herbal remedy in patients with rheumatoid arthritis – a randomised controlled trial Phytomedicine . 2010 Feb;17(2):87-93 les du citron

Schwager J, Hoeller U, Wolfram S, Richard N. Rosehip and its constituent galactolipids confer cartilage protection by modulating cytokine, and chemokine expression. BMC Complement Altern Med. 2011 Nov 3;11:105.


[1]G A JacksonR B Wood Presence in rose hips of substances inhibiting the oxidation of ascorbic acid Nature. 1959 Sep 19;184(Suppl 12):902-3.

[2]Inés Mármol  1 Cristina Sánchez-de-Diego  2 Nerea Jiménez-Moreno  3 Carmen Ancín-Azpilicueta  4 María Jesús Rodríguez-Yoldi  5 Therapeutic Applications of Rose Hips from Different Rosa Species Int J Mol Sci . 2017 May 25;18(6):1137.

[3]Zahra Ayati  1 Mohammad S Amiri  2 Mahin Ramezani  3Elahe Delshad  4 Amirhossein Sahebkar  5   6   7 Seyed A Emami  1   8 Phytochemistry, Traditional Uses and Pharmacological Profile of Rose Hip: A Review Curr Pharm Des . 2018;24(35):4101-4124.

[4]Aliona Ghendov-Mosanu  1 Elena Cristea  1 Antoanela Patras  2 Rodica Sturza  1 Marius Niculaua  3 Rose Hips, a Valuable Source of Antioxidants to Improve Gingerbread Characteristics Molecules . 2020 Dec 1;25(23):5659.

[5]Widén C, Ekholm A, Coleman MD, Renvert S, Rumpunen K. Erythrocyte antioxidant protection of rosehips (Rosa spp.).Oxid Med Cell Longev. 2012;2012:621579.

[6]K Winther  1 E ReinA Kharazmi The anti-inflammatory properties of rose-hip Inflammopharmacology . 1999;7(1):63-8.

[7]Schwager J, Hoeller U, Wolfram S, Richard N. Rosehip and its constituent galactolipids confer cartilage protection by modulating cytokine, and chemokine expression.BMC Complement Altern Med. 2011 Nov 3;11:105.

[8]S N Willich  1 K RossnagelS RollA WagnerO MuneJ ErlendsonA KharazmiH SörensenK Winther Rose hip herbal remedy in patients with rheumatoid arthritis – a randomised controlled trial Phytomedicine . 2010 Feb;17(2):87-93

[9]Andersson U, Henriksson E, Ström K, Alenfall J, Göransson O, Holm C. Rose hip exerts anti-diabetic effects via a mechanism involving downregulation of the hepatic lipogenic program.Am J PhysiolEndocrinolMetab.2010 Oct 19.

[10]Andersson U, Berger K, Högberg A, Landin-Olsson M, Holm C. Effects of rosehip intake on risk markers of type 2 diabetes and cardiovascular disease: a randomized, double-blind, cross-over investigation in obese persons.Eur J ClinNutr. 2012 May;66(5):585-90.

[11]Michele Cavalera  1 Ulrika Axling  1 Karin Berger  1 Cecilia Holm  1 Rose hip supplementation increases energy expenditure and induces browning of white adipose tissue Nutr Metab (Lond) . 2016 Dec 6;13:91.

[12]Si Jing Chen  1 Chiwa Aikawa  1 Risa Yoshida  1 Tomoaki Kawaguchi  2 Toshiro Matsui  1 Anti-prediabetic effect of rose hip (Rosa canina) extract in spontaneously diabetic Torii rats J Sci Food Agric . 2017 Sep;97(12):3923-3928.