Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le juin 12, 2021 dans Conseils Santé, Maladies

sucre eczema

LES SUCRERIES AGGRAVENT L’ECZÉMA ET LA DERMATITE ATOPIQUE.

Pourquoi faut-il limiter les apports en sucre si vous avez de l’eczéma ?

La dermatite atopique se caractérise par une peau très sèche ; elle se transforme en eczéma lorsqu’elle se laisse traverser par des allergènes. Trop sèche, mal hydratée, elle ne fait plus barrage aux molécules susceptibles de déclencher l’eczéma. Et il en est de même des muqueuses qui sont également perméables. Diverses molécules sont alors capables de déclencher des poussées d’eczéma atopique. C’est le nom que l’on donne à cette pathologie qui est liée en fait à des carences en acides gras essentiels et à une mauvaise flore intestinale. Mais ce n’est pas le seul problème rencontré par les personnes qui ont cette allergie. Puisque d’autres facteurs interviennent et notamment une alimentation trop riche en sucres.

Même si  la dermatite atopique n’est pas une allergie alimentaire, certains aliments vont l’aggraver : ce sont tous ceux qui agissent sur l’acidité de la sueur et ceux qui ont une activité pro-inflammatoire. Or, l’acidité dépend en grande partie du sucre rapide absorbé pendant la digestion, tandis que l’activité pro-inflammatoire dépendant quant à elle de la qualité des corps gras ingérés.

Voici quelques preuves scientifiques qui expliquent pourquoi quelqu’un qui a de l’atopie doit limiter les apports en sucre.

Une étude a par exemple montré que la consommation de sucre par la femme enceinte favorise l’atopie et l’eczéma chez le futur enfant, même si lui-même ne consomme pas trop de sucre par la suite. Plus récemment, on s’est aperçu que les personnes présentant de l’atopie avaient une altération de la tolérance au glucose. Ce point a été mis en évidence par l’étude chez trente-neuf patients atteints d’eczéma du test de tolérance au glucose par voie intraveineuse : il y a chez eux une altération de la tolérance au glucose. Cette mauvaise réaction au sucre s’expliquerait notamment par le déséquilibre d’une hormone incrétine (les incrétines sont des hormones sécrétées par les cellules endocrines de l’estomac en réponse à un repas) : le glucagon-like peptide. Cette hormone est plus élevée chez les patients atteints de la dermatite atopique.

Même si parallèlement il n’y a pas d’autre altération liée à l’hyperglycémie, on  ne retrouve pas dans les études chez les atopiques d’augmentation de l’insuline ni de risque de diabète, ni d’augmentation des autres hormones telles que le glucagon pour expliquer cette élévation anormale de la glycémie. Un autre facteur pourrait l’expliquer : l’hyper-perméabilité intestinale qui contribue non seulement à aggraver l’eczéma en laissant passer des allergènes, mais aussi en favorisant l’absorption des sucres.

Article suivant : ECZEBIOPHILUS : un mélange de microbiotiques et d’un prébiotique, utile dans l’atopie 
Ce complément permet de réduire notablement l’eczéma atopique en contrant les méfaits du sucre et de l’hyper-perméabilité intestinale dans le cadre de l’atopie…lire le suite