Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le déc. 30, 2023 dans Ingrédients Naturels

L’harpagophytum pour l’arthrose, les douleurs et l’inflammation.

L’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) est une plante médicinale connue également sous le nom de griffe du diable (en raison de ses crochets en forme de griffe). Elle jouit d’une bonne réputation dans toute l’Afrique australe. Près de 700 études ont été réalisées sur cette plante depuis plus d’un siècle (1). Traditionnellement elle est employée pour combattre les douleurs et l’inflammation. Elle est ainsi prescrite dans un large éventail de problèmes de santé, notamment les douleurs menstruelles, la colite, la fièvre, les réactions allergiques, l’arthrose et les rhumatismes (2).  

L’harpagophytum devrait donc pouvoir être proposé en première intention dans toutes les formes d’inflammation et de douleur. Notamment dans les troubles chroniques où il n’est pas possible d’utiliser trop longtemps les anti-inflammatoires stéroïdiens ou non stéroïdiens. Or, de nombreuses études prouvent que l’inflammation chronique est souvent associée à diverses maladies, telles que la maladie d’Alzheimer, l’obésité, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète de type 2, le cancer et les maladies cardiovasculaires et pulmonaires. Et qu’en outre 60 % des décès sont liés à des maladies inflammatoires chroniques (3).

L’harpagophytum contient deux composés principaux actifs sur l’inflammation : L’harpagoside et l’harpagide. Ils ont été signalés dans d’innombrables études phytochimiques comme étant des agents anti-inflammatoires potentiels ainsi que des analgésiques. L’harpagoside et surtout présent dans les extraits secs. Il en faut en général une dose de 40 mg par jour pour être efficace. Les compléments alimentaires qui ont ce titrage en principe actif sont en général plus efficaces que les teintures mères de la plante (4). L’harpagide se retrouve par contre plutôt dans la teinture mère de la plante ; cette teinture sera alors plus utile en application locale par exemple dans un gel car cette molécule pénètre bien mieux à travers l’épiderme (5).

L’harpagophytum est surtout utile dans l’arthrose : l’arthrose est une dégénérescence du cartilage liée à l’âge. On considère qu’il s’agit d’une pathologie articulaire  mécanique par opposition aux rhumatismes arthritiques qui sont inflammatoires. Cependant, il peut exister des poussées inflammatoires dans l’arthrose. Et c’est ce qui va aggraver le processus dégénératif arthrosique. L’harpagophytum présente deux intérêts majeurs dans l’arthrose. Tout d’abord car il permet d’éviter l’inflammation du cartilage. Mais aussi car il contribue à lutter contre sa régénérescence. Des études ont en effet montré que l’harpagophytum a un effet bénéfique parce qu’il favorise le renouvellement des chondrocytes du cartilage (6). Un extrait riche un iridoïdes étudié in vitro permet l’entrée de la glucosamine dans les chondrocytes (7). Ce qui contribue à réparer le cartilage. On a également montré que l’ensemble de l’extrait sec d’harpagophytum réduit l’inflammation mieux que la seule molécule extractive. Ce qui confirme encore l’intérêt d’un Totum végétal bien mieux qu’une molécule seule (8).

L’harpagophytum n’a pas d’effets indésirables majeurs. La plante a été étudiée pour savoir s’il pouvait y avoir des effets indésirables lors des prises à long terme dans l’arthrose et l’arthrite chronique. Une étude a regroupé les recherches effectuées à ce jour sur sa sécurité. Vingt-huit essais cliniques ont été identifiés, dont vingt faisaient état d’effets indésirables modérés. Mais sans que l’incidence de ces effets indésirables au cours du traitement par Harpagophytum n’ait été supérieure à celle du traitement par placebo. Ce qui fait que ces études ont montré que la plante n’était pas plus dangereuse qu’un placebo. Des effets mineurs sont survenus seulement chez environ 3 % des patients, principalement des troubes gastro-intestinaux. On sait en effet que l’harpagophytum peut provoquer parfois une tendance à la diarrhée (9).

Oemine Artro : Harpagophytum pour les articulations et tendons
Complément alimentaire d’origine naturelle à base d’harpagophytum sous forme de nébulisat titré en principes actifs (iridoïdes et harpagosides) associé à des feuilles de cassis.
L’harpagophytum aide au maintien d’une bonne mobilité, à la souplesse des articulations et des tendons.

Le cassis contribue au bon fonctionnement des muscles et des articulations ; Il améliore la mobilité et la flexibilité des articulations.
Ce complément alimentaire ne doit pas être pris pendant la grossesse ni l’allaitement, ni par des personnes sous anti-inflammatoires ou anti-vitamine K.

1 . Brendler T. From Bush Medicine to Modern Phytopharmaceutical: A Bibliographic Review of Devil’s Claw (Harpagophytum spp.). Pharmaceuticals (Basel). 2021 Jul 27;14(8):726. doi: 10.3390/ph14080726.
2 . Menghini L, Recinella L, Leone S, Chiavaroli A, Cicala C, Brunetti L, Vladimir-Knežević S, Orlando G, Ferrante C. Devil’s claw (Harpagophytum procumbens) and chronic inflammatory diseases: A concise overview on preclinical and clinical data. Phytother Res. 2019 Sep;33(9):2152-2162.
3 . Gxaba N, Manganyi MC. The Fight against Infection and Pain: Devil’s Claw (Harpagophytum procumbens) a Rich Source of Anti-Inflammatory Activity: 2011-2022. Molecules. 2022 Jun 6;27(11):3637.
4 . Chrubasik S, Conradt C, Roufogalis BD. Effectiveness of Harpagophytum extracts and clinical efficacy. Phytother Res. 2004 Feb;18(2):187-9.
5 . L Wachsmuth  1 E LindhorstS WrubelH HadzhiyskiM HudelmaierF EcksteinS Chrubasik  Micro-morphometrical assessment of the effect of Harpagophytum procumbens extract on articular cartilage in rabbits with experimental osteoarthritis using magnetic resonance imaging Phytother Res . 2011 Aug;25(8):1133-40.
6 .  Nassima Abdelouahab  1 Charles M Heard Dermal and transcutaneous delivery of the major glycoside constituents of Harpagophytum procumbens (Devil’s Claw) in vitro Planta Med 2008 Apr;74(5):527-31.
7 . New evidences of effectiveness of Harpagophytum procumbens extract – IridoForce™ – in the treatment of inflammatory and the stimulation of cartilage. Burgundy Botanical Extracts, Reyssouze – France.
8 .  Mariano A, Bigioni I, Mattioli R, Di Sotto A, Leopizzi M, Garzoli S, Mariani PF, Dalla Vedova P, Ammendola S, Scotto d’Abusco A. Harpagophytum procumbens Root Extract Mediates Anti-Inflammatory Effects in Osteoarthritis Synoviocytes through CB2 Activation. ,Pharmaceuticals (Basel). 2022 Apr 9;15(4):457.
9 .  Vlachojannis J, Roufogalis BD, Chrubasik S. Systematic review on the safety of Harpagophytum preparations for osteoarthritic and low back pain. Phytother Res. 2008 Feb;22(2):149-52. doi: 10.1002/ptr.2314.