Accueil » Plantes brûleurs de graisse

Plantes brûleurs de graisse

Intérêt d’une association de plantes pour augmenter le métabolisme et brûler les graisses.

Docteur Paul Dupont ancien chef de clinique de nutrition

Les plantes brûleurs de graisse sont de diverses variétés en fonction de leur action. il y a celles qui vont augmenter le métabolisme tel le guarana. D’autres plantes comme l’artichaut ou le romarin vont favoriser l’élimination les déchets des graisseux. Le citron agit directement sur les graisses du foie.

Le guarana

Le guarana est une plante originaire de l’Amazonie brésilienne. Elle est connue pour ses graines riches en nombreux principes actifs. Le guarana est riche en caféine[1]. En médecine traditionnelle, le guarana était utilisé comme stimulant. C’est aussi un diurétique léger et un tonique. Il  augmente l’éveil, apaise la faim et la soif. Le guarana est aussi employé pour soulager les maux de tête, la dysménorrhée et les troubles digestifs[2].

Le guarana est souvent qualifié de « brûle-graisse » en raison des propriétés suivantes : Il  augmente le métabolisme basal, c’est-à-dire la quantité d’énergie que le corps utilise au repos. C’est pour cette raison que l’on dit qu’il va « brûler » plus de réserves lipidiques. La consommation de calories augmente sans pour autant forcer sur l’activité physique. Le guarana favorise parallèlement la thermogenèse. Il utilise en effet les calories consommées pour produire de la chaleur. C’est par ce phénomène que le guarana contribue ainsi à la perte de poids.

Le guarana va aussi favoriser l’utilisation des graisses de réserves comme source d’énergie plutôt que les glucides. Ce qui va automatiquement réduire les réserves de graisse corporelle[3].

Enfin, le guarana a un effet modérateur de l’appétit, ce qui permet de réduire l’apport calorique[4]. En diminuant la sensation de faim, il peut aider les personnes à mieux contrôler leur alimentation et à éviter les excès. Comme en plus il a un effet psychostimulant[5], il évite le grignotage de compensation affective. Son action bénéfique sur l’humeur contribue également à réduire l’anxiété que peut induire la restriction cognitive.

Le guarana a un effet non négligeable utile en cas d’addiction aux produits sucrés : C’est sa capacité de réduire la fatigue et à augmenter la vigilance. Il favorise la motivation lorsque l’on fait un régime. Il améliore aussi le tonus physique et mental[6].

Toutefois, il faut utiliser cette plante avec précaution, car elle est très riche en caféine (cinq fois plus que le café) . Elle est donc déconseillée chez les personnes hypertendues, qui présentent des troubles du rythme cardiaque ou qui ont tendance à avoir des palpitations.

L’artichaut

L’artichaut est réputé pour soutenir le foie et favoriser la production de bile. L’extrait glycériné d’artichaut participe à la détoxification du foie[7]. Il exerce un effet protecteur sur le foie par différents mécanismes, notamment en réduisant son inflammation[8]. L’artichaut présente plusieurs intérêts en cas de surpoids et l’excès de graisse. Car il possède une activité hypolipidémiante. Son action porte avant tout sur le cholestérol. En effet, l’artichaut réduit l’excès de synthèse du cholestérol par le foie, et améliore son excrétion biliaire[9]. Par conséquent, cela entraîne une diminution du mauvais cholestérol (LDl) mais aussi des triglycérides[10]. L’artichaut possède également des propriétés diurétiques, qui peuvent contribuer à réduire la rétention d’eau et à diminuer les œdèmes.

Le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est une plante très utilisée en phytothérapie pour ses vertus hépatotropes (réparateur du foie) et de drainage biliaire. Ce n’est pas non plus un brûleur de graisse, mais il va limiter l’augmentation du tissu graisseux de manière indirecte. Tout d’abord le romarin peut inhiber divers enzymes digestives, telles que la lipase pancréatique, ce qui réduit l’absorption des lipides alimentaires. Il agit par ce biais sur la réduction du poids[1]. Il favorise aussi l’excrétion biliaire des graisses et du mauvais cholestérol. Diverses études ont révélé que le romarin peut contribuer à réduire les niveaux de mauvais cholestérol (LDL). Comme il contient des antioxydants, l’acide rosmarinique et les flavonoïdes, le romarin peut réduire l’oxydation du LDL[2]. Or c’est ce cholestérol oxydé qui a tendance à provoquer les plaques d’athérome. On peut donc considérer le romarin comme protecteur cardiovasculaire. D’autres études montreraient que le romarin peut également faire monter le bon cholestérol (HDL)[3]. Enfin, le romarin peut également réduire les niveaux trop élevés de triglycérides dans le sang. Des études ont enfin montré qu’il peut aussi limiter le surpoids lié à un excès de graisses alimentaires[4].

La teinture de citron

La teinture de citron agit directement sur la synthèse des lipides au niveau du foie. Parce qu’il augmente l’excrétion des acides biliaires, le citron peut aider à éliminer le cholestérol oxydé. Il réduist ainsi les niveaux de cholestérol sanguin. La teinture de citron peut activer les enzymes hépatiques qui vont favoriser la conversion des lipides en énergie. Au total le citron permet de réduire les niveaux de lipides sanguins[5].

 

Voici un exemple d’association de ces plantes sous forme de macération miellée biologique

Oemine Brûle-Graisse aux 5 plantes biologiques
Ce complément alimentaire 100% d’origine naturelle. on peut résumer l’action de ses plantes .
Le guarana aide à brûler les graisses et à lutter contre les capitons cutanés. Une plante utilisée traditionnellement pour faciliter la perte de poids en plus des mesures diététiques.
Le Chardon-Marie aide à maintenir l’équilibre glycémique physiologique, et à soutenir et protéger le foie.
Le romarin participe aux  fonctions d’élimination des graisses de l’organisme en prenant en charge le drainage hépatobiliaire.
L’artichaut contribue à maintenir des niveaux de lipides sanguins normaux et favorise la perte de poids.
Le citron apporte à l’organisme du citrate naturel (acide citrique).


[1] Romo Vaquero M, Yáñez-Gascón MJ, García Villalba R, Larrosa M, Fromentin E, Ibarra A, Roller M, Tomás-Barberán F, Espín de Gea JC, García-Conesa MT. Inhibition of gastric lipase as a mechanism for body weight and plasma lipids reduction in Zucker rats fed a rosemary extract rich in carnosic acid.PLoS One. 2012;7(6):e39773

[2] Ibarra A, Cases J, Roller M, Chiralt-Boix A, Coussaert A, Ripoll C. Carnosic acid-rich rosemary (Rosmarinus officinalis L.) leaf extract limits weight gain and improves cholesterol levels and glycaemia in mice on a high-fat diet. Br J Nutr. 2011 Oct;106(8):1182-9.

[3] Tu Z, Moss-Pierce T, Ford P, Jiang TA. Rosemary (Rosmarinus officinalis L.) extract regulates glucose and lipid metabolism by activating AMPK and PPAR pathways in HepG2 cells. J Agric Food Chem. 2013 Mar 20;61(11):2803-10.

[4] Harach T, Aprikian O, Monnard I, Moulin J, Membrez M, Béolor JC, Raab T, Macé K, Darimont C. Rosemary (Rosmarinus officinalis L.) leaf extract limits weight gain and liver steatosis in mice fed a high-fat diet. Planta Med. 2010 Apr;76(6):566-71.

[5] Zareiyan F, Khajehsharifi H. Bioactive compounds analysis in ethanolic extracts of Citrus maxima and Citrus sinensis exocarp and mesocarp. Nat Prod Res. 2022 Sep;36(17):4511-4514.


[1] Torres EAFS, Pinaffi-Langley ACDC, Figueira MS, Cordeiro KS, Negrão LD, Soares MJ, da Silva CP, Alfino MCZ, Sampaio GR, de Camargo AC. Effects of the consumption of guarana on human health: A narrative review. Compr Rev Food Sci Food Saf. 2022 Jan;21(1):272-295.

[2]  [No authors listed] 2023 Jan 28. Guarana. LiverTox: Clinical and Research Information on Drug-Induced Liver Injury [Internet]. Bethesda (MD): National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases; 2012–.

[3] Bérubé-Parent S, Pelletier C, Doré J, Tremblay A. Effects of encapsulated green tea and Guarana extracts containing a mixture of epigallocatechin-3-gallate and caffeine on 24 h energy expenditure and fat oxidation in men.Br J Nutr. 2005 Sep;94(3):432-6.

[4] Alkhatib A, Seijo M, Larumbe E, Naclerio F. Acute effectiveness of a « fat-loss » product on substrate utilization, perception of hunger, mood state and rate of perceived exertion at rest and during exercise.  J Int Soc Sports Nutr. 2015 Nov 25;12:44.

[5] Hack B, Penna EM, Talik T, Chandrashekhar R, Millard-Stafford M. Effect of Guarana (Paullinia cupana) on Cognitive Performance: A Systematic Review and Meta-Analysis.

Nutrients. 2023 Jan 14;15(2):434.

[6] Kennedy DO, Wightman EL. Mental Performance and Sport: Caffeine and Co-consumed Bioactive Ingredients. Sports Med. 2022 Dec;52(Suppl 1):69-90

[7] Donya, S. M., & Ibrahim, N. H. (2012). Antimutagenic potential of Cynara scolymus, Cupressus sempervirens and Eugenia jambolana against paracetamol-induced liver cytotoxicity. Journal of American Science, 8(1), 61-67

[8] Tang X, Wei R, Deng A, Lei T. Protective effects of ethanolic extracts from artichoke, an edible herbal medicine, against acute alcohol-induced liver injury in mice. Nutrients. 2017;9(9):1000. 10.3390/nu9091000

[9] Spiridonov NA (2012) Mechanisms of Action of Herbal Cholagogues. Med Aromat Plants 1:107

[10] Santos HO, Bueno AA, Mota JF. The effect of artichoke on lipid profile: A review of possible mechanisms of action. Pharmacol Res. 2018;137:170–8. 10.1016/j.phrs.2018.10.007