Pages Menu
English
Français
Rss
Categories Menu

Publié le mars 27, 2021 dans Conseils Santé

hydrolats oemine

Printemps et cure détox aux hydrolats

Printemps et cure détox aux hydrolats
Caroline Chaussade – dietéticienne, nutritionniste.

Il est conseillé de pratiquer une cure détox deux fois par an aux équinoxes, et plus particulièrement au printemps.

L’arrivée du printemps est la saison idéale pour entreprendre un grand nettoyage de notre corps. Les jours commencent à rallonger, les températures s’adoucissent. Cela est propice à une détox douce de notre corps, un peu à l’image de la nature qui se réveille, et débute son processus de drainage. Dès que le repos hivernal cesse, la montée de sève se réalise dans les végétaux, par le phénomène d’évapotranspiration.

En étant à l’écoute de notre corps on s’aperçoit que celui-ci est alors en osmose avec la nature. Notre circulation sanguine s’accélère et vient régénérer nos organes qui ont besoin d’être drainés, de faire circuler nos fluides et libérer nos toxines. Le printemps est la période la plus propice pour que le foie et la vésicule biliaire, surchargé des excès de l’hiver, puisse se régénérer pour l’année à venir.

Les hydrolats en plus d’être utilisés dans des recettes de cuisine pour aromatiser nos plats, peuvent être intégrés dans une cure détox, afin de permettre un drainage et une purification de nos émonctoires. L’hydrolathérapie est une technique de détox à la fois douce et profitable à tout notre corps.

Elle est d’autant plus efficace si l’hydratation est suffisante, que l’alimentation est végétale, composée d’aliments de base, et bio. Evitez les produits transformés, faites le plein d’oxygène en forêt, et essayez de vous relaxer.

Une cure détox de printemps bien menée va permettre de régénérer et relancer tous les systèmes du corps : le système immunitaire, digestif, respiratoire, urinaire, circulatoire et celui du sommeil. Elle va permettre de soulager les organes émonctoires et purifier l’organisme afin de lui insuffler une nouvelle énergie.

L’hydrolathérapie est une Thérapie par les hydrolats (Eaux Florales), elle-même  une branche de l’aromathérapie  Elle permet non seulement de régénérer et de tonifier les organes éliminateurs fatigués, mais elle a aussi une action anti-infectieuse. Cette cure permet de stimuler les émonctoires au niveau physique et énergétique pour éviter la stagnation.

Les 5 émonctoires (foie, reins, poumons, intestins, peau) représentent les portes de sorties de l’organisme. Les hydrolats vont permettre de les nettoyer en douceur sans les agresser.

Attention cependant, si vous êtes épuisés il faudrait éviter de stimuler les cinq émonctoires à la fois, car cela disperserait trop les forces de votre corps et risquerait de vous fatiguer davantage.

Il se peut également que pendant les premiers jours apparaissent des effets secondaires : une transpiration excessive, des démangeaisons, des désordres digestifs, une poussée de boutons.

Il faut aussi être vigilant, parce que si l’un de vos émonctoires est déficient, il est alors préférable de le laisser tranquille car il ne pourra pas faire le travail que vous lui demanderez.

Exemple : en cas de crise d’eczéma, il est plus sage de solliciter les intestins, les reins et les poumons, plutôt que d’agir directement sur la peau.

Au contraire si vous avez des calculs rénaux, vous pourrez davantage vous concentrer sur les intestins, la peau et les poumons.

  • La peau

C’est un émonctoire qui va constituer une double porte d’élimination, importante. La peau rejette ses déchets sous forme de cristaux à travers la sueur, grâce aux glandes sudoripares, et sous forme de colles à travers le sébum secrété par les glandes sébacées.

L’hydrolat de camomille va aider à ouvrir cet émonctoire (en plus d’avoir une action apaisante au niveau digestif).

Les saunas, hammams, massages, exercices physiques et le soleil vont également stimuler cet émonctoire.

  • Les poumons

L’hydrolat de thym est antibactérien ; c’est un tonique général, qui va stimuler l’activité des poumons et donc de l’appareil respiratoire. Il permet de lutter contre ses affections, comme la bronchite ou les attaques infectieuses. Il s’oppose aux contractions spasmodiques des muscles lisses des bronches.

Il va également stimuler la digestion, afin de lutter contre les embarras gastriques et les indigestion.

  • Le foie, les intestins

L’hydrolat de romarin est très efficace sur le système digestif, notamment sur l’émonctoire du foie et sur la vésiculaire biliaire. Il contient des composants phénoliques. L’hydrolat va drainer la sphère hépatique de ses déchets et toxines. Il est cholérétique et cholagogue, et carminatif ;  il stimule les sécrétions digestives, mais en même temps protège les cellules du foie vis-à-vis de la peroxydation des toxiques grâce aux diterpènes : rosmanol et carnosol.

  • Les reins

L’hydrolat de genévrier va stimuler et nettoyer l’émonctoire rein, et favoriser la fonction rénale. Il est diurétique et à la fois propice à une bonne digestion : il améliore la circulation sanguine et lymphatique. Il va avoir une action nettoyante puissante sur l’organisme, utile en cas de douleurs rhumatismales, de divers problèmes de peau, ou en cas de rétention d’eau.

L’hydrolat d’Hamamélis, est un draineur circulatoire, utile en cas d’excès de poids, d’œdème, de jambes lourdes, de pieds gonflés. Il augmente la résistance des capillaires en diminuant leur perméabilité. Il présente aussi un intérêt lors de règles abondantes ou en début de ménopause.

  • Actions sur plusieurs émonctoires

-L’hydrolat de tilleul va agir à la fois sur les trois émonctoires : foie, rein et intestins.

-Il en est de même pour l’hydrolat de thé vert. Les feuilles du théier sont riches en catéchines, notamment en épigallo-catéchines-gallate (EGCG), qui encouragent la détoxification hépatique et qui protègent les cellules du foie.

Suggestion de mélange détox

Pendant 3 bonnes semaines, il peut être utile d’effectuer le mélange suivant :

Dans un 1 L d’eau faiblement minéralisée, mettre 2 cuillères à café d’hydrolat de romarin, 2 cuillères à café d’hydrolat de genévrier, et 2 à café d’hydrolat de verveine. A boire pendant 25 jours.

Une eau peu minéralisée va aider au drainage, à la libération et à l’évacuation des toxines.

Boire les ¾ de la bouteille sur la matinée, et le reste tout au long de la journée. Compléter avec de l’eau nature pour avoir vos apports hydriques quotidiens.

Cette cure peut être poursuivie sur 40 jours pour un drainage en profondeur sur les plans physique et psycho-énergétique.

Cette cure détox peut être accompagnée ensuite d’une cure de revitalisation ou de vitamines. Mais il est préférable de consulter votre médecin ou votre naturopathe qui vous fera alors un bilan personnalisé.

Extrait de la revue phybiosphère n° 39 de printemps 2021 (copyright)