Accueil » Quelles sources de silicium choisir ?

Quelles sources de silicium choisir ?

Notre corps a besoin de silicium organique (c’est-à-dire biogénique) car notre organisme ne peut organifier la silice. Ce silicium se trouve principalement dans des sources végétales : les principales sont la prêle, les orties, les tiges de bambou (pas les pousses). Mais ces plantes ont deux inconvénients majeurs : leur silicium est difficile à extraire, le concentré de ces plantes peut être toxique si on les consomme trop longtemps.

L’autre source intéressante de silicium organique végétal ce trouve dans les micro-algues du type diatomées. Leur avantage, c’est leur alimentarité. Le squelette des diatomées, appelé frustule contiennent en effet du silicium organique concentré. Il est possible d’en consommer régulièrement sans limitation dans le temps contrairement aux plantes habituellement utilisées pour apporter du silicium.

Enfin il existe certaines sources de silicium nommé abusivement « organique ». Il s’agit de silice minérale transformée artificiellement par le procédé synthétique de la chimie organique. Cela aboutit à de l’acide orthosilicique de formule Si(OH)4  qui est synthétisé à l’aide de solvants organiques (1a). Ce produit est minéral et fait actuellement l’objet de nombreuses controverses. On sait notamment depuis les années 90, suite à diverses études, que la prise excessive de cet acide orthosilicique dérivé de la silice, contrairement au silicium organique végétal, peut entraîner une chute du magnésium sanguin et une perte osseuse de calcium. Les auteurs avaient déjà conclu à l’époque que la prise de silice minérale (faussement aujourd’hui appelée organique) pourrait perturber la minéralisation des os (1b).





source de silicium organique végétal

autre article : Role et besoin du silicium organique végétal